Maroc: décrue rapide de la vague Omicron

La décrue de la vague Omicron se poursuit avec une vitesse rapide au Maroc




La décrue de la vague Omicron se poursuit au niveau national, pour la deuxième semaine consécutive, avec une vitesse rapide, a assuré lundi sur son compte LinkedIn, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique au ministère de la Santé et de la Protection sociale, Mouad Merabet.

Dans une publication intitulée « Bref commentaire sur la situation épidémiologique de l’infection au SARS-CoV-2 à la date du 06/02/2022 », M. Merabet a souligné que la baisse des nouvelles contaminations avec un changement hebdomadaire « Weekly change » a atteint les -52%, la baisse du taux de positivité hebdomadaire est de 21.8% à 14.9%, alors que le nombre de reproduction du SARS-CoV-2 au Maroc, à la date du 06/02/2022 est de 0,80 (+/- 0.01).

« Cet indicateur (nombre de reproduction) est < 1 au niveau de toutes les régions sauf de l’Oriental », a-t-il précisé.

Il a toutefois mis en garde contre la circulation virale qui demeure élevée, avec un degré de transmission moins intense depuis 4 semaines, estimant à cet égard que le « passage au niveau modéré est prévu très probablement la semaine prochaine ».

Devant ces affirmations, M. Merabet a néanmoins averti que le risque d’une résurgence proche des cas « n’est pas nul mais peu probable ».




S’agissant des cas de contaminations graves, le médecin a relevé que le pic a été atteint la semaine du 24-30 janvier et la première semaine de la phase descendante des nouvelles admissions en réanimation et soins intensifs a été entamée la semaine du 31 janvier au 06 février avec un Weekly Change de -29%.

« Le taux de reproduction effectif (Rt) calculé sur la base des nouveaux cas de Covidose (cas grave) à la date du 06 février est de 0.93 (+/- 0.04), a-t-il fait savoir dans sa publication.

Concernant le taux de létalité, M. Merabet a mis en avant une stagnation depuis les deux dernières semaines. « Le Pic est atteint et continue pour la deuxième semaine avec un taux de mortalité spécifique hebdomadaire de 6.3 décès/1.Million d’habitants », a-t-il précisé.

« Ce taux était beaucoup plus élevé chez les non vaccinés (Zéro dose) : 28.3 Décès/1.Million d’habitants non vaccinés, excluant les enfants de 11 ans et moins « , a-t-il signalé.

Le responsable a en outre émis des conseils en vue de faire face à la pandémie du Covid-19 notamment la prise vaccinale à savoir la troisième dose, le respect des mesures préventives individuelles et le respect du protocole thérapeutique national.