Des exercices aéronavals entre la France et le Maroc

Des exercices aéronavals entre la France et le Royaume du Maroc




La frégate de la marine royale marocaine, Sultan Moulay Ismail, a été intégrée le 1er février dernier au groupe aéronaval (GAN) pour la mission Clemenceau 22.

La frégate marocaine a effectué des manœuvres conjointes avec d’autres unités de cette force aéromaritime multinationale dont l’objectif est de renforcer la coopération entre la France et le Royaume du Maroc et d’accroitre l’interopérabilité entre partenaires de l’OTAN et partenaires historiques du bassin méditerranéen, indique un communiqué de l’ambassade de France au Maroc.

La frégate Sultan Moulay Ismail et son équipage ont notamment participé à des exercices de défense aérienne et à des exercices de tirs.

Elle a aussi réalisé une présentation au ravitaillement avec le bâtiment français, précise la même source, rappelant que la frégate Allal Ben Abdellah avait été aussi intégrée au GAN en début de mission Clemenceau 21 au printemps 2021.

« La France et le Maroc […] réalisent fréquemment, dans le cadre de leurs accords de coopération, des activités opérationnelles conjointes. Les activités navales constituent un pilier de cette coopération bilatérale franco-marocaine en matière de défense, et l’intégration de la frégate Sultan Moulay Ismail au groupe aéronaval y contribue directement », a expliqué le communiqué.

Et de conclure : « Par ces interactions bilatérales régulières, la France accompagne la montée en gamme de la marine marocaine, partenaire de l’Alliance atlantique dans le cadre du Dialogue Méditerranéen depuis 1994 ».