Espagne: un sénateur dénonce la vente « massive » d’armes au Maroc

Espagne : un sénateur dénonce la vente « massive » d’armes au Maroc depuis 1991




Le sénateur de Compromis, Carles Mulet, reproche au gouvernement de Pedro Sanchez d’avoir continué à fournir des armes « de manière massive » au Maroc après le cessez-le-feu avec le Front Polisario en 1991.

Le parlementaire constate que l’Espagne a continué à livrer des armes au Maroc « de manière massive » depuis la signature en 1991, du cessez-le-feu avec le Front Polisario, fait savoir Ceuta Al Dia, précisant que Carles Mulet alerte depuis quelques mois sur le réarmement du Maroc et n’a cessé d’interpeler l’Exécutif espagnol sur les mesures qu’il prend pour face à une éventuelle attaque marocaine.

« Depuis cette date, l’Espagne a continué d’armer le Maroc, un pays qui continue de la menacer avec des bases militaires près des villes autonomes, des drones de destruction aux frontières de ces villes, une invasion continue des terres et des eaux espagnoles : Chafarinas ou Persil, fermeture des frontières, exploration pétrolière près des Canaries… », dénonce le sénateur de Compromis, Carles Mulet.

« Si le Maroc est aujourd’hui une menace contre l’intégrité de l’État, ou s’il continue à massacrer le peuple sahraoui, c’est grâce aux armes que lui a fournies l’Espagne », a-t-il dénoncé.