La famille de Rayan refuse l’instrumentalisation de l’accident pour collecter des dons

La famille de Rayan refuse l’instrumentalisation de l’accident pour collecter des dons




Après l’accident tragique ayant coûté la vie au petit Rayan dans la province de Chefchaouen, plusieurs initiatives, pas toujours nettes, ont té lancées en hommage à l’enfant, dont des collectes de dons, ce que la famille a dit refuser.

Par voie de communiqué, la province de Chefchaouen a ainsi expliqué qu’une série d’initiatives tentant d’instrumentaliser l’incident du décès de l’enfant Rayan, sous prétexte de collecte de dons en nature ou en espèce en faveur de sa famille, ont récemment été détectées sur les réseaux sociaux, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger, et sous différentes formes.

Les opérations et procédures d’appel à la générosité publique, ainsi que les diverses initiatives visant à collecter des dons et à fournir des aides, sont régis et réglementés par les dispositions légales nationales.




Et ce, en vue de protéger les catégories qui pourraient être affectées par ces pratiques, y compris la famille de feu Rayan, dans ce cas, conformément à l’article premier de la loi relative à l’organisation des appels à la générosité publique, rappelle la province.

De même, souligne-t-on encore, la famille de feu Rayan, consciente de tels agissements, refuse l’instrumentalisation, par certains, de ses conditions humanitaires, sous prétexte de lui fournir des aides en cette douloureuse circonstance.

La province fait ainsi observer que face à cette situation, tout un chacun est appelé à respecter les textes juridiques et à signaler aux autorités compétentes les pratiques contraires à la loi en la matière, lesquelles portent atteinte aux traditions authentiques du peuple marocain dans le domaine de la solidarité.