Suite à la mort de Rayan, l’Arabie saoudite sécurise des milliers de puits

Suite à la mort de Rayan, l’Arabie saoudite sécurise des milliers de puits




Le décès du Rayan, le garçonnet marocain de 5 ans resté coincé dans un puits sec de 45 cm de diamètre pendant 5 jours a poussé les autorités saoudiennes à sécuriser près de 2500 puits laissés à l’abandon sur leur territoire.

« Pour assurer la sécurité de tous […], le ministère a pu combler et fortifier 2450 puits abandonnés », a déclaré sur Twitter le ministère saoudien de l’Environnement, de l’eau et de l’agriculture, ajoutant qu’il « continue de travailler pour combler les puits restants » qui présentent un danger. Aussi, a-t-il appelé les résidents à signaler tout puits dangereux ou non couvert. « Vos signalements vous protégeront, vous et les autres », a-t-il souligné.

L’Arabie saoudite a pris cette mesure après le décès de l’enfant marocain Rayan, tombé accidentellement le 1ᵉʳ février 2022 dans un puits asséché de 32 mètres de profondeur, étroit et difficile d’accès, creusé près de la résidence familiale à Ighrane, dans la province de Chefchaouen, dans le nord du Maroc.

Malgré les cinq jours d’efforts acharnés des sauveteurs, il n’a pas survécu. Le drame a ému le monde entier. Les hommages se sont multipliés après le décès du garçonnet. Lundi, le petit Rayan a été enterré dans un cimetière près d’Ighrane, son village natal, après la prière funéraire, en présence des membres de la famille du garçonnet et de plusieurs centaines de personnes.