Un eurodéputé demande à l’UE d’exiger la réouverture des ports marocains aux compagnies maritimes espagnoles

Un eurodéputé demande à l’Union Européenne d’exiger la réouverture des ports marocains aux compagnies maritimes espagnoles




Bien qu’il soit en déclin dans les sondages d’opinion, le parti espagnol Ciudadanos continue de s’activer au Parlement européen avec des propositions hostiles au Royaume du Maroc.

Son eurodéputé, Jordi Cañas, qui n’est pas à son premier coup d’essai, a appelé, dans une nouvelle question écrite, la Commission européenne à exiger la réouverture des ports marocains aux transporteurs maritimes espagnols et mettre un terme à «l’asphyxie de Ceuta et Melilla».

L’eurodéputé s’est interrogé sur la nature des mesures que la Commission compte prendre pour mettre fin «aux pratiques illégales du Maroc».

Dans son réquisitoire, le parlementaire de centre-droit a rappelé que le royaume a rouvert son espace aérien mais poursuit sa politique de «chantage» envers l’Espagne, avec la fermeture des frontières avec les villes autonomes de Ceuta et Melilla et le refus de rétablir le trafic maritime des passagers entre les deux pays, rapporte El Faro de Ceuta.

Jordi Cañas a estimé que cette fermeture «unilatérale» de la frontière par le Maroc «a eu un effet dévastateur» sur les ports espagnols et les enclaves de Ceuta et Melilla.

Au même titre que Carles Mulet, le sénateur du Parti Compromis, Jordi Cañas, est connu pour ses questions ciblant le Royaume du Maroc.

En juillet dernier, il avait d’ailleurs demandé à la Commission européenne de condamner l’exclusion des ports espagnols de l’Opération Marhaba 2021, organisée par le Maroc.