Une ONG marocaine dénonce le soutien du Maroc au statut d’observateur d’Israël à l’UA

Une ONG marocaine dénonce le soutien du Royaume du Maroc au statut d’observateur d’Israël à l’Union Africaine




Le secrétariat national du Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation est vent debout contre le soutien marocain à l’octroi à Israël du statut observateur au sein de l’Union africaine.

L’ONG estime, dans un communiqué, que cette position équivaut à un «appui à l’entité d’occupation, et par conséquent, contre les droits légitimes du peuple palestinien».

Ledit Front s’est dit disposé à l’ouverture d’une étape de coordination avec les associations africaines opposées à la normalisation avec Israël.

Il a également annoncé la préparation de l’organisation de son 2e conseil national, prévu le 6 mars. Le Front marocain de soutien à la Palestine et contre la normalisation a vu le jour le 1er mars 2021.




Son tour de table est composé de membres appartenant à des courants et des formations d’extrême gauche et des islamistes d’Al Adl wal Ihssane.

Le PJD en a été exclu. Une sanction pour avoir soutenu le rétablissement des relations entre Rabat et Tel-Aviv.

Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères a défendu, dans une interview accordée à RFI et France 24, la décision prise par le président de la Commission de l’Union africaine de répondre favorablement à la requête israélienne.

«Moussa Faki était dans son bon droit, et je ne parle pas du fond. Je parle d’abord de la procédure (…) L’Afrique a changé, l’Union africaine a changé. Il se trouve aujourd’hui que 44 pays africains ont des relations avec Israël», a précisé Nasser Bourita.