Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie

Boudée par le Maroc, Melilla se tourne vers l’Algérie




Le port de Melilla se prépare à effectuer une mission en Algérie pour établir des liens commerciaux avec ce pays afin de limiter les effets pervers de la fermeture prolongée des frontières avec le Maroc.

L’objectif de cette mission est de réaliser une prospection commerciale en Algérie et de nouer des contacts avec les importateurs et exportateurs des villes commerciales d’Oran et de Ghazaouet, fait savoir El Estrecho Digital.

Le président de l’autorité portuaire, Victor Gamero Garcia, a échangé avec le patronat de Melilla, la Confédération des entrepreneurs (CEME) et l’Association des commerçants (ACSEMEL) sur la situation économique critique du port et de la ville et la nécessité de mettre en œuvre un plan de relance économique et de revitalisation commerciale.




Les exportations espagnoles de produits manufacturiers, textiles et agroalimentaires vers l’Algérie ont augmenté progressivement ces dernières années, a indiqué Gamero Garcia, précisant que les deux pays développent ensemble plus d’une centaine de projets dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la savonnerie, du papier, du marbre, des chaussures et des produits de première nécessité.

Cette mission « commerciale multisectorielle » en Algérie, revêt une importance particulière en ce sens qu’elle devrait conduire à la mise en place à court terme d’une ligne maritime avec ce pays pour faciliter l’approvisionnement des produits, a ajouté le président de l’Autorité portuaire, soulignant que des actions à moyen terme sont aussi envisagées pour booster l’économie de Melilla.