Le Maroc durcit la réglementation des puits

Le Maroc durcit la réglementation des puits




Le ministère marocain de l’Equipement recense tous les puits abandonnés ou clandestins à la suite de la mort du petit Rayan, tombé au fond d’un puits, et sanctionnera les contrevenants, a rapporté l’agence MAP.

« Pour que la tragédie de l’enfant Rayan ne se reproduise plus, le ministre de tutelle a donné des instructions strictes aux directeurs des Agences des bassins hydrauliques pour qu’ils réalisent un recensement complet des puits abandonnés », a déclaré Abdelaziz Zerouali, responsable ministère de l’Equipement, dans une interview à la MAP.

« En cas de non-respect des procédures, l’Agence compétente procédera à la sécurisation des puits abandonnés aux frais du contrevenant, avec possibilité de poursuites judiciaires », a-t-il averti.

« Il est de notre devoir d’alerter les autorités et de sensibiliser les citoyens au danger que représentent les puits anarchiques pour la vie des citoyens et même des animaux », a alerté le député.




Le député a assuré que la question sera étudiée au parlement. « Les choses ne sont pas encore claires pour entreprendre une action législative à ce sujet », tempère pour sa part, Abderrahim Chahid, parlementaire de l’opposition, qui rappelle que le ministère de l’Intérieur a déjà engagé des actions contre les puits abandonnés.

Pour ce dernier, les lois existent mais, « ce qui manque, c’est la rigueur dans l’application de ces lois, notamment en ce qui concerne les puits inutilisés ».

Ce phénomène constitue une « bombe à retardement », principalement dans les régions du sud du royaume où la sécheresse sévit, note-t-il.

Rayan, un garçonnet de 5 ans tombé accidentellement au fond d’un puits exigu et asséché dans le nord du pays, a été extrait samedi sans vie, malgré les efforts acharnés des sauveteurs déployés depuis cinq jours.