(Vidéo) S’il est élu, Jean-Luc Mélenchon visitera en premier le Maroc

(Vidéo) S’il est élu, Jean-Luc Mélenchon visitera en premier le Maroc




S’il est élu aux prochaines élections présidentielles, Jean–Luc Mélenchon va consacrer sa première visite officielle au Royaume du Maroc, son pays natal et au Maghreb.

C’est ce qu’il a laissé entendre lors d’un entretien. Invité sur France 2 à dévoiler ses ambitions pour le pays qu’il aspire à diriger, le candidat de « France insoumise » n’a pas manqué de souligner ses origines et son attachement au royaume, rapporte L’Opinion.

« Il va falloir que je réfléchisse, mais il me semble que ça serait bien, par respect pour le passé de tous ces pauvres gens, que j’aille sur mes tombes, au Maroc, peut-être, où j’ai un de mes grands-parents et en Algérie où j’ai les autres », a-t-il confié, lorsqu’il a été interrogé sur son premier déplacement à l’étranger en tant que président de la République.

Selon le journal, Jean-Luc Mélenchon et le Royaume du Maroc, c’est une histoire d’amour.




C’est un lien congénital qui transparait dans sa vie politique. Il y a passé les onze premières années de sa vie en compagnie de sa famille. Ce n’est qu’en 1962 qu’il a quitté le Maroc, alors pays indépendant, pour aller rejoindre l’Hexagone.

Depuis lors, le souvenir du Maroc ne l’a jamais quitté, sachant qu’il l’a évoqué à maintes reprises lors de ses apparitions médiatiques, souligne la même source.

Pour exemple, le journal rappelle la phrase qu’il a prononcée à l’Assemblée nationale, lors du début de la crise sanitaire, où il a vanté le mérite du Maroc qui, selon lui, a bien géré son approvisionnement en masques.

« Oui le Maroc, c’est mon pays natal et il mérite notre admiration », a-t-il déclaré au sein de l’Hémicycle, où il a appelé à imiter l’expérience du Maroc qui a réquisitionné l’industrie textile pour la production des masques lors des premiers mois de la pandémie.