Voici ce qui explique la faible pluviométrie au Maroc

Voici ce qui explique la faible pluviométrie au Maroc




La faible pluviométrie que connait le Royaume du Maroc et l’Europe depuis quelques mois est imputable aux conditions météorologiques et climatiques défavorables.

C’est ce qu’a déclaré vendredi Lhoussaine Youabd, chargé du service communication à la Direction de la Météorologie Nationale (DMN), à la MAP, précisant que « la situation météorologique a été caractérisée au cours de cette période hivernale par la présence de l’anticyclone des Açores, une zone de haute pression atmosphérique située dans l’océan Atlantique Nord et qui s’étend sur le sud de l’Europe, l’ouest du bassin méditerranéen et le Maroc. »

Ce phénomène a provoqué une orientation de la majeure partie des perturbations vers le Nord de l’Europe ce qui a entraîné l’absence de perturbations sur toute la rive sud de la Méditerranée (excepté l’Égypte) et la Péninsule ibérique avec, par conséquent, un déficit pluviométrique sur toute cette région dépassant les 50% sur la période comprise entre septembre 2021 et janvier 2022, a expliqué le chargé du service communication à la Direction de la Météorologie Nationale.

Conséquence, les quantités de pluies relevées durant la saison automnale et hivernale sont jusqu’à présent inférieures à la moyenne annuelle de ces dernières décennies.