Ils payaient jusqu’à plus de 4000 euros pour arriver à Melilla

Ils payaient jusqu’à plus de 4000 euros pour arriver à Melilla




La police espagnole a annoncé le démantèlement d’un réseau criminel, soupçonné d’opérer dans le transport clandestin des migrants du Royaume du Maroc vers l’enclave occupée de Melilla, en déboursant jusqu’à plus de 4.000 euros.

Selon les sources policières citées par Europa Press, trois membres du réseau ont été interpelés, dont le propriétaire d’un petit bateau qui est entré dans la ville à la mi-janvier.

Un autre a été arrêté au Royaume du Maroc et un dernier est toujours recherché par les autorités.

L’interpellation a eu lieu lors d’une traversée, perturbée par des conditions météorologiques, avec à bord du bateau 18 migrants ainsi que le chef du réseau, de nationalité marocaine.




Le prix payé par les migrants « variait en fonction de la capacité économique de chacun, allant de 500 à plus de 4.000 euros ».

L’organisation était divisée en deux branches avec deux rôles distincts : les trafiquants basés au Royaume du Maroc étaient chargés du recrutement des migrants et de leur transport jusqu’au point d’embarquement sur la côte marocaine, et la branche espagnole basée à Melilla était en charge d’organiser le voyage, de fournir les bateaux et de « réceptionner » les migrants une fois arrivés sur le sol espagnol.

L’enquête se poursuit note la même source, notant que le chef de nationalité marocaine est maintenu en détention dans l’attente de son procès.