L’escroquerie à la « Samaoui » sévit aussi en France

L’escroquerie à la « Samaoui » sévit aussi en France




À Roubaix, une Maghrébine âgée s’est fait dérober, par ruse, ou par ce qui ressemble à de l’hypnose ou la “Samaoui”, les bijoux de famille, fin janvier.

Le présumé voleur serait un Marocain. Les faits se sont déroulés le 25 janvier dernier vers midi. La dame âgée venait de finir ses courses.

Elle prend le métro à hauteur de la Grand-Place, arrive à la station de la gare de Roubaix, ou elle croise le chemin d’un Maghrébin.

« Il lui demande le chemin pour aller à la Mosquée puis il explique qu’il la connaît, explique à Nord éclair son fils Farès. Il l’a appelée par son prénom.

Il a parlé de sa fille, en donnant aussi son prénom. Ma mère ne s’est pas méfiée. » Il continue : « Il a placé une pierre noire dans sa main et tout en lui parlant sans discontinuer, il est entré dans sa tête.




Ma mère était comme téléguidée ». Désormais sous hypnose, cette mère de famille conduit le présumé voleur et sa complice chez elle pour leur remettre une boîte contenant des bijoux de famille.

« Il l’attendait en bas de l’immeuble. Il a pris les bijoux dans la boîte. Il a été jusqu’à essayer de la dépouiller en prenant directement les bagues et le collier qu’elle avait sur elle puis il est parti en la menaçant.

C’est à ce moment-là qu’elle a réalisé. Elle a crié. Des voisins sont sortis pour l’aider, mais il était déjà trop tard », poursuit le fils de la victime.

Le fils de la victime a ajouté qu’une plainte a été déposée au commissariat de police de Roubaix. Les vols du genre sont légion.

En témoigne le travail de détective que mènent les filles de Fatima*, 64 ans, victime d’un vol identique, au retour du marché de Tourcoing il y a deux ans.




« Nous ne sommes pas seules, dit Yasmina*. Nous avons recensé des victimes partout en France et en Belgique.

[…] Il existe beaucoup plus de victimes que celles recensées avec des préjudices qui dépassent, pour certains, les 100 000 euros.

[…] C’est un réseau international, mais j’ai l’impression que les pouvoirs publics ne prennent pas la mesure du problème. »

Plusieurs familles contactées confirment l’arnaque à la “Samaoui” : escroquerie se servant de l’hypnose.

« Les escrocs parlent en arabe mais avec leur accent, on pense qu’ils doivent être d’origine marocaine », explique l’une d’elle.

Il s’agit d’une méthode d’escroquerie qui est en vogue au Royaume du Maroc.
*Prénoms modifiés




C’est quoi l’escroquerie à la « Samaoui » ?

S’il y a une méthode d’escroquerie qui prospère au Maroc et fait beaucoup de victimes, c’est bien le “Samaoui”, une sorte d’escroquerie qui se sert de l’hypnose.

Phénomène social qui doit interpeller plus d’un, le “Samaoui” est une arme redoutable dont se servent des hors-la-loi pour dépouiller de leurs biens les personnes qui, dans la majorité des cas, sont des femmes.

Dans la mise en oeuvre de sa “technique”, l’escroc qui est souvent accompagné par une femme, certainement pour mettre sa victime en confiance, se fait passer pour un marabout doté de pouvoirs surnaturels.

Dès lors, ceux parmi ses vis-à-vis (surtout des femmes) qui croient en l’existence d’un pouvoir surnaturel tombent dans son piège. A ce beau monde, l’escroc propose de lui purifier les biens en sa possession, lui faisant croire qu’il sont sous l’effet d’une malédiction.




Sous le coup de la superstition, la victime consent et lui remet tous ses biens. Une fois les biens “purifiés” et soigneusement emballés dans un paquet, l’escroc les rend à la victime, lui intimant l’ordre de ne l’ouvrir qu’ultérieurement, le temps de préparer sa fuite.

Entre temps, il prend le soin de remplacer aussi rapidement que possible les biens par des objets insignifiants et sans aucune valeur.

Plus tard, lorsque la victime réalise la supercherie, l’escroc est déjà bien loin. Cette forme d’escroquerie sévit dans plusieurs villes du Royaume et fait un nombre incalculable de victimes, surtout dans le rang des femmes et des personnes âgées qui sont beaucoup plus vulnérables.

Les autorités compétentes doivent se pencher sérieusement sur ce phénomène et mettre hors d’état de nuire ces délinquants qui rendent la vie dure aux paisibles populations.