Des Marocains victimes d’arnaque aux faux contrats en Allemagne

Des Marocains victimes d’arnaque aux faux contrats en Allemagne




De nombreux jeunes marocains désireux d’émigrer en Allemagne se sont fait arnaquer par des escrocs qui se font passer pour des courtiers à qui ils ont remis d’importantes sommes d’argent pour acheter des contrats de travail, lesquels facilitent l’obtention de visas.

L’un de ces faux courtiers connu sur les réseaux sociaux est incarcéré dans une prison à Kenitra.

Connu sous son pseudonyme H.J., ce prétendu courtier a arnaqué près de 127 personnes du Maroc jusqu’à la Turquie en leur faisant payer des sommes allant de 1 500 à 9 000 euros (16 000 à 96 000 dirhams), rapporte Infomigrants.

Expulsé d’Allemagne en coordination avec les autorités marocaines qui ont découvert qu’il avait falsifié des contrats de travail et les avait vendus à des Marocains, cet homme est incarcéré dans une prison à Kenitra.

Aissa (un pseudonyme) est l’une de ses victimes. Il souhaitait émigrer en Allemagne.




Après s’est fait d’abord arnaquer par A. à hauteur de 5 500 € – somme qui lui a été par la suite restituée-, ce jeune diplômé a croisé le chemin de H.J. à qui il a payé une avance de 1 500 € en mai 2021, pour l’obtention d’un contrat de travail en Allemagne.

Deux de ses amis ont payé le même montant, plus 4 000 € supplémentaires pour les contrats finaux. Un quatrième ami, qui se trouvait en Turquie, a dû débourser une somme plus importante, 9 000 €.

Tous ont reçu de faux contrats de travail. L’arnaque est souvent présentée de la même manière, commente le ministère allemand du Travail.

Des courtiers, généralement établis dans des écoles de langues au Maroc, promettent des résultats rapides, assurant disposer d’un réseau bien établi et de contacts de confiance dans les administrations.

En échange de fortes sommes, ils rédigent de faux contrats, à des victimes qu’ils trouvent dans leurs écoles.




Ils promettent même de leur trouver des logements et de les aider à obtenir facilement une carte de séjour en Allemagne.

Certains Marocains se retrouvent blacklistés des ambassades à cause des faux contrats, tandis que d’autres réussissent à rejoindre l’Europe avant de découvrir, sur place, que leurs contrats sont faux.

En conséquence, leur demande de titre de séjour est rejetée. Ils se retrouvent ainsi dans une situation de précarité : sans logement, sans emploi.

Afin de tenter de freiner ces arnaques, Hasan Mohafid, un employé du ministère allemand du Travail a créé une chaine YouTube pour assister les étrangers souhaitant s’installer en Allemagne.

Outre l’apprentissage de l’Allemand, il conseille surtout aux candidats de se tourner vers des plateformes faibles, comme l’Agence fédérale pour l’emploi ou ZAV.