Maroc: l’alcool rapporte gros aux caisses de l’État

Maroc: l’alcool rapporte gros aux caisses de l’État




En 2021, les recettes provenant des redevances imposées sur la consommation de boissons alcoolisées ont connu une augmentation significative jusqu’à dépasser les prévisions du gouvernement incluses dans la Loi de finances.

Les recettes des redevances imposées sur les alcools et spiritueux ont atteint environ 810 millions de dirhams contre 651 millions de dirhams escomptés, indique le rapport d’exécution de la Loi de finances de l’exercice 2021 publié par le ministère de l’Économie et des Finances.

S’agissant des recettes de la redevance imposée sur les types de bière, elles tournent autour d’un milliard de dirhams en 2021, alors que le gouvernement espérait 800 millions de dirhams.

Les recettes des deux redevances ont ainsi connu une augmentation d’environ 359 millions de dirhams, précise le rapport.

Quant aux recettes des redevances imposées sur les boissons non alcoolisées et la limonade, elles ont également augmenté au cours de l’année 2021.

Elles ont rapporté environ 504 millions de dirhams pour une prévision de 450 millions de dirhams.

En ce qui concerne les redevances du gazoduc algérien traversant le Maroc pour l’Espagne, elles ont atteint environ 763 millions de dirhams fin octobre 2021, date de sa fermeture alors que le gouvernement ne prévoyait aucune recette à ce titre.

Quant à la redevance imposée sur les tabacs manufacturés, elle a rapporté environ 11,7 milliards de dirhams contre des prévisions de 11,2 milliards de dirhams.