La rencontre entre Pedro Sánchez et Brahim Ghali pourrait irriter le Maroc

La rencontre entre Pedro Sánchez et Brahim Ghali pourrait irriter le Maroc




Le président du gouvernement, Pedro Sánchez, rencontrera le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, et le chef du Front séparatiste armé Polisario, Brahim Ghali, lors du sommet UE-Afrique qui se tiendra les jeudi et vendredi à Bruxelles.

Le Royaume du Maroc et la « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » prendront part à ce sommet en tant que membres de l’Union africaine (UA).

Le Royaume du Maroc a intégré l’organisation en 2017 après avoir quitté en 1984 l’ancêtre de celle-ci, l’Organisation de l’unité africaine (OUA) en raison de l’entrée de la fantomatique RASD.

Cette rencontre sera l’occasion pour Pedro Sánchez d’échanger pour la première fois avec Brahim Ghali, le chef du Polisario, dont l’entrée en Espagne en avril, a provoqué une grave crise diplomatique avec le Royaume du Maroc, ainsi qu’avec le Premier ministre marocain, Aziz Akhannouch, élu à la suite des élections générales de septembre dernier.




Des sources gouvernementales ont indiqué à Información que le chef du gouvernement espagnol et son homologue marocain se retrouveront vendredi lors du panel sur les questions d’éducation, de culture et de migration que ce dernier co-présidera avec le président du Bénin.

De son côté, le président Pedro Sánchez co-présidera jeudi le panel sur « Paix, sécurité et gouvernance » avec les présidents mauritaniens et ghanéens.

Quant à Brahim Ghali, c’est la deuxième fois qu’il est convié à ce sommet, après celui de 2017 à Abidjan. Son entrée en mai dans un hôpital de Logroño a provoqué une grave crise entre l’Espagne et le Royaume du Maroc.

Depuis lors, l’ambassadrice du Royaume du Maroc à Madrid, qui a été rappelée à Rabat pour des consultations, n’a toujours pas rejoint son poste.