Le Maroc lance un plan de 10 milliards de dirhams pour faire face à la sécheresse

Le Maroc lance un plan de 10 milliards de dirhams pour faire face à la sécheresse




La sécheresse qui menace l’année agricole était au cœur de l’audience que le roi Mohammed VI a accordée, ce mercredi, au chef du gouvernement, Aziz Akhannouch et le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohamed Sadiki.

La réunion intervient alors que «la moyenne nationale des précipitations a atteint à ce jour 75 mm, enregistrant ainsi un déficit de 64% en comparaison avec une saison normale», indique le cabinet royal dans un communiqué.

À cette occasion, le souverain a souligné «la nécessité pour le gouvernement de prendre toutes les mesures d’urgence nécessaires pour faire face à l’impact du déficit des pluies sur le secteur de l’agriculture».




Le roi Mohammed VI a donné ses instructions au gouvernement pour élaborer un programme visant à atténuer les effets du retard des précipitations, alléger l’impact sur l’activité agricole et à fournir l’aide aux agriculteurs et aux éleveurs concernés.

Ce plan nécessite une enveloppe financière estimée à 10 milliards de dirhams.

Le Fonds Hassan II y contribue pour 3 milliards de dirhams.

Ce programme s’articule autour de trois principaux axes: la protection du capital animal et végétal et la gestion de la rareté des eaux, l’assurance agricole et l’allégement des charges financières des agriculteurs et des professionnels, le financement des opérations d’approvisionnement du marché national en blé et en fourrages, outre le financement des investissements innovants dans le domaine de l’irrigation.