(Photos) Salé se dote de 4 nouvelles structures pour renforcer l’offre de soins

(Photos) Salé se dote de 4 nouvelles structures pour renforcer l’offre de soins




Les structures sanitaires de la préfecture de Salé se sont renforcées par la mise en service, mercredi, de quatre centres de santé urbains nouvellement construit ou après rénovation, dans le but d’améliorer l’offre de soins et de rapprocher les prestations de la population.

Le coup d’envoi desdits établissements a été donné par le ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Aït Taleb, qui était accompagné notamment du Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, du Gouverneur de la préfecture de Salé, du président du conseil préfectoral et du président de la commune de Salé.

Il s’agit du centre de santé urbain de niveau 1 baptisé « Al Mountazah » qui a été érigé dans un nouveau quartier de la commune de Sidi Bouknadel, ainsi que de trois centres rénovés dans différents quartiers de la ville de Salé, à savoir Said Hajji, Ibn Al Haytem et Moulay Ismail.

Dans une déclaration à la presse, Khalid Aït Taleb a relevé que le centre « Al Mountazah » permettra notamment d’apporter une assurance en matière de services sanitaires au profit des habitants du quartier, notant que les rénovations des autres établissements devront garantir des prestations de meilleure qualité et davantage de confort aux usagers.




Ces actions interviennent en application des Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI relatives au renforcement de l’offre de soins et à la refonte du système de santé au Maroc, a-t-il dit.

Le ministre a fait observer que ces centres sont dotés d’un système d’information qui permet un suivi les patients, grâce à un même identifiant, tant au niveau du réseau de soins de santé primaire que dans les différents centres hospitaliers.

De son côté, le docteur Fatima Triteh, médecin au centre de santé urbain Al Mountazah, a expliqué que l’informatisation du dossier médical permettra un suivi optimal du patient, tout en réduisant le délai de prise en charge.

Cette structure assurera la consultation médicale curative, la consultation paramédicale, les soins pédiatriques et gynécologiques, la prise en charge des patients diabétiques, de même que la sensibilisation et l’éducation thérapeutique, a-t-elle détaillé.

Le centre « Al Mountazah » est le fruit d’un partenariat entre le ministère et l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), mobilisant un investissement de 2,7 millions de dirhams (MDH).




Construit sur une superficie de 1.400 m² et devant profiter à près de 15.000 citoyens, cet établissement est composé entre autres, de salles pour les soins et les injections, la sensibilisation et l’éducation thérapeutique, les consultations médicales, les vaccinations ainsi que d’une pharmacie.

Le centre de santé urbain de niveau 1 « Said Hajji » a été réhabilité dans le cadre du partenariat entre le ministère et le Conseil préfectoral de Salé (1,2 million de dirhams) au profit de quelque 46.000 personnes.

La rénovation du centre de santé urbain de niveau 1 « Ibn Al Haytem » a été réalisée dans le cadre du même partenariat, pour une enveloppe budgétaire de près de 1,8 millions de dirhams. L’établissement devra bénéficier à près de 54.000 personnes.

Installé dans l’arrondissement de Bettana, le centre de santé urbain de niveau 1 « Hay Moulay Ismail » a été réhabilité par des crédits alloués par le ministère de la Santé et de la protection sociale, à hauteur de 2 millions de dirhams.

Quelque 20.000 personnes devront profiter de ses prestations.