Nasser Bourita représente le Maroc au Sommet UE-UA

Nasser Bourita représente le Maroc au Sommet UE-UA




Le sixième sommet Union européenne-Union africaine a ouvert ses travaux, jeudi après-midi à Bruxelles, avec la participation du Royaume du Maroc. La délégation marocaine est conduite par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Si, pour la partie européenne, le sommet constitue l’occasion de jeter les bases d’un partenariat renouvelé et approfondi avec l’Union africaine, le Royaume du Maroc y confirmera, par sa présence qualitative, portée par le leadership du Roi Mohammed VI, son engagement politique au plus haut niveau qui s’inscrit dans la Vision Royale pour une Afrique prospère, émancipée et capable de prendre son destin en main.

Outre la participation marocaine très active à tous les segments (intergouvernemental, secteur privé, ONG), organisés en prélude du sommet, la coprésidence par le Maroc de la table ronde qui aura lieu vendredi sur l’Éducation, la Culture, la Formation professionnelle et la Migration et mobilité est une marque de confiance renouvelée en la place dont jouit le Royaume du Maroc, grâce au leadership Royal, auprès de ses frères africains et de ses amis et partenaires européens.




Selon le Conseil de l’Union européenne, ce sommet « constituera une occasion unique de jeter les bases d’un partenariat renouvelé et approfondi entre l’UA et l’UE bénéficiant d’un engagement politique au plus haut niveau fondé sur la confiance et une compréhension claire de nos intérêts mutuels ».

Les dirigeants africains et européens devraient débattre de la manière dont les deux continents peuvent renforcer la prospérité, avec l’objectif de lancer un ambitieux paquet d’investissements Afrique-Europe en tenant compte des défis mondiaux tels que le changement climatique et la crise sanitaire actuelle.

Les deux parties devraient également discuter des outils et solutions permettant de promouvoir la stabilité et la sécurité grâce à une architecture renouvelée pour la paix et la sécurité, ajoute la même source. Le sommet est organisé autour de tables rondes thématiques articulées sur le financement de la croissance, les systèmes de santé et production de vaccins.




Mais aussi l’agriculture et le développement durable, l’Éducation, la culture et la formation professionnelle, la migration et la mobilité, le soutien au secteur privé, l’intégration économique et la Paix, la sécurité et la gouvernance, et enfin le changement climatique et la transition énergétique, la connectivité et l’infrastructure numériques et en matière de transports.

Une déclaration conjointe sur une vision commune pour 2030 devrait être adoptée à l’issue de ce sommet. À rappeler que le cinquième sommet Union Européenne-Union Africaine s’était tenu les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan.

Les dirigeants de l’Union Européenne et de l’Union Africaine avaient à cette occasion adopté une déclaration conjointe exposant les priorités communes pour le partenariat Union Européenne-Afrique dans quatre domaines stratégiques, à savoir les Perspectives économiques pour les jeunes, la Paix et la sécurité, la Mobilité et la migration et la Coopération sur la gouvernance.