Le Portugal et le Maroc appelés à tirer profit de leur complémentarité économique

Le Portugal et le Maroc appelés à tirer profit de leur complémentarité économique (ministre des Affaires étrangères portugais)




Le ministre des Affaires étrangères portugais, Augusto Santos Silva, a mis en avant vendredi la dynamique des échanges économiques entre le Portugal et le Maroc, soulignant que les deux pays sont appelés «à tirer profit de leur complémentarité».

« Nous avons fortement accéléré les échanges économiques. Le Maroc est aujourd’hui l’un des cinq premiers clients du Portugal hors Union Européenne.

Nous avons aussi une complémentarité dont nous devons tirer parti », a affirmé M. Santos Silva dans une interview à la radio publique portugaise Renascença, en marge de sa participation au Sommet Union Européenne-Union Africaine tenu à Bruxelles.

Un exemple de cette coopération, a-t-il poursuivi, « est l’accord sur la mobilité de la main-d’œuvre que nous avons signé cette année avec le Maroc ».

« L’accord que nous avons conclu avec le Maroc permet aux entreprises portugaises de profiter aux travailleurs marocains.




Ils bénéficieront exactement des mêmes droits que les travailleurs portugais de façon organisée entre les services de l’emploi des deux pays et de manière sûre et ordonnée », a-t-il expliqué.

Il a loué, dans ce sens, « l’existence d’accords pour des flux réguliers, sûrs, ordonnés et légaux de mobilité humaine, en tant que meilleure alternative dont nous disposons » en matière de gestion migratoire.

Le chef de la diplomatie portugaise a souligné les avantages de tels accords. « On parle de circulation régulière, légale, sûre et non de bateaux dérivant en Atlantique ou en Méditerranée », a-t-il enchainé.

Dans cette interview, le ministre portugais a mis également en exergue le potentiel de coopération entre son pays et le Royaume du Maroc en matière de transition énergétique.

“Nous avons un potentiel de coopération avec le Maroc que nous mettons à profit”, a-t-il affirmé.