L’ONEE va investir 10,5 milliards de dirhams cette année

L’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable va investir 10,5 milliards de dirhams cette année, les détails




Le Chef de Gouvernement, Aziz Akhannouch, a présidé les travaux de la 6ème session du Conseil d’Administration de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable (ONEE) qui s’est tenue le mercredi 16 Février 2022, par visio-conférence, en présence de Nadia Fettah Alaoui, Ministre de l’Economie et des Finances, Nizar Baraka, Ministre de L’Équipement et de l’Eau, Fatima Ezzahra El Mansouri, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion Economique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, Leila Benali, Ministre de la Transition Energétique et du Développement Durable, avec la participation de l’ensemble des représentants des départements ministériels siégeant au Conseil d’Administration de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable et de Monsieur le Directeur Général et des responsables de l’Office.

Les travaux de ce Conseil ont été consacrés à la présentation du budget et plan d’actions de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable au titre de l’année 2022 pour son approbation, l’approbation des contrats et accords conclus par l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable ainsi que l’approbation des projets de résolutions soumis au Conseil d’Administration.




Le Chef de Gouvernement, après avoir remercié les membres du Conseil d’Administration pour leur mobilisation et détermination à participer de manière constructive aux travaux de ce Conseil, a salué les efforts investis par l’Office dans l’exercice de ses missions de service public, en tant que garant de la continuité de l’alimentation du pays en électricité et en eau potable ainsi que le service d’assainissement liquide dans les villes et centres où il intervient.

Il a également remercié l’ensemble du personnel de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable pour les services rendus aux citoyens dans ces deux domaines vitaux et les a encouragés à persévérer pour la réalisation de la souveraineté énergétique et pour le développement de notre pays sous l’impulsion du Roi Mohammed VI.

Monsieur Le Chef de Gouvernement a également souligné que l’Office joue un rôle primordial pour garantir la sécurisation de l’alimentation en eau potable du pays et l’accompagnement de la demande nationale croissante pour cette source précieuse, aux meilleures conditions de coût et de qualité, surtout que ces dernières années ont été marquées par le stress hydrique et un faible niveau de pluviométrie, sachant que notre pays a été impacté par les effets négatifs des changements climatiques et leurs répercussions sur les ressources en eau et le niveau des nappes phréatiques.




Aziz Akhannouch a souligné que ce conseil est aussi l’occasion pour mettre en exergue les avancées de l’Office en matière de bonne gouvernance, et de concrétisation de la Haute Vision Royale en matière de promotion des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique et de la politique de l’eau et de l’environnement, permettant au  Royaume du Maroc d’occuper une place importante dans ce domaine aussi bien au niveau continental qu’international.

De son côté, Abderrahim El Hafidi, Directeur Général de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable, après avoir remercié les membres du Conseil pour leur appui permanent pour permettre à l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable d’accomplir ses missions dans les meilleures conditions de durabilité, de coût et de pérennité du service, a mis l’accent sur le contexte particulier de la tenue de cette session du Conseil, marqué par les mutations profondes que connaissent les secteurs de l’Électricité, de l’Eau potable et de l’Assainissement liquide au Royaume du Maroc.

Abderrahim El Hafidi a signalé que l’Office est appelé à relever des défis majeurs afin de pouvoir atteindre les objectifs stratégiques qui lui sont assignés afin d’accompagner la dynamique de développement globale intégrant plusieurs projets et réformes stratégiques lancés par le Royaume.




Notamment le projet de réforme du secteur public, et la mise en œuvre des recommandations du Nouveau Modèle de Développement dans les secteurs de l’électricité et de l’eau.

Il a précisé dans son allocution que l’Office est également appelé à relever les défis relatifs au retour du trend haussier et à la flambée des prix des matières premières et des combustibles au niveau international, impactant négativement ses équilibres financiers.

Il a en outre indiqué que ces signaux témoignent de l’amélioration continue et progressive de la performance de l’Office, qui interpellent l’ensemble des responsables gouvernementaux pour continuer à apporter toute l’aide et l’appui nécessaires à cet établissement stratégique, afin de lui permettre de continuer son développement sur la même lancée de performance et de réaliser les objectifs tracés dans sa feuille de route.

L’examen du dossier du Conseil d’Administration de l’Office et des rapports présentés lors de cette réunion, démontrent que l’Office s’investit pleinement dans sa mission de service public, notamment pour la satisfaction de la demande croissante en électricité et en eau potable en milieux urbain et rural, ainsi qu’en ce qui concerne l’assainissement liquide.




Il est prévu que l’Office réalise durant l’année 2022 plusieurs projets d’investissement, d’une enveloppe globale de 10,5 milliards de dirhams, dont 5,2 milliards de dirhams pour l’activité électricité et 5,3 milliards de dirhams pour l’activité eau potable et assainissement liquide.

Ces investissements vont permettre de garantir la continuité du service public et la poursuite de l’alimentation du pays en électricité et en eau potable.

En ce qui concerne l’électricité, il est prévu de réaliser une capacité de production additionnelle de 387 MW (parcs éoliens de Taza et Boujdour).

Ainsi, la puissance installée électrique devrait atteindre 11.130 MW à fin 2022, avec une part de 40% en énergies renouvelables. S’agissant des infrastructures de transport de l’électricité, 16 nouveaux postes de transformation seront mis en service en 2022.

En matière d’eau potable, il est prévu en 2022 la production de 1.342,8 Millions de m³ et l’équipement d’un débit supplémentaire de 561.600 m³/jour qui portera la capacité globale de production de l’Office à 7,35 Millions de m³/jour et ce en vue de faire face à la croissance soutenue des besoins en approvisionnement en eau potable du Pays.




S’agissant de l’activité assainissement liquide, il est prévu en 2022 la mise en service de 14 nouvelles stations d’épuration des eaux usées avec une capacité additionnelle de 41.382 m³/jour.

L’ordre du jour a porté, également, sur la présentation des principaux contrats conclus par l’Office ainsi que du rapport du Comité d’Audit.

Enfin, le Conseil a approuvé l’ensemble des résolutions qui lui ont été soumises et qui sont en phase avec les objectifs de l’Office, tant en matière de développement de ses secteurs d’activités qu’en matière d’amélioration de ses performances techniques et managériales.

À la fin de cette réunion, le Président du Conseil d’Administration, Aziz Akhannouch, a renouvelé ses remerciements à tous les partenaires de l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable, Ministères, Collectivités Locales, bailleurs de fonds nationaux et internationaux, ainsi qu’à toutes les administrations et acteurs dans les domaines d’intervention de l’Office pour toutes les initiatives et le soutien fournis à l’Office National de l’Électricité et de l’Eau Potable.