El Jadida: enquête sur la mort suspecte d’un ingénieur

El Jadida : enquête sur la mort suspecte d’un ingénieur




Décédé dans des circonstances troubles, un ingénieur retraité a été enterré puis déterré à El Jadida pour les besoins de l’enquête.

Le défunt aurait été dépouillé de ses biens avant sa mort.

L’ingénieur retraité s’était installé à El Jadida en 2019, où il avait loué un appartement.

Il est décédé cette année dans des circonstances floues.

Son logeur est un homme aux antécédents judiciaires impliqué dans des affaires en cours devant la justice pour falsification, faux et usage de faux et vol.

Il l’avait emmené aux urgences d’un hôpital, où il est décédé, et l’avait enterré, sans avoir au préalable informé ses proches et ses enfants.

La famille du défunt a alors déposé plainte devant la justice.

Sur ordre du parquet général d’El Jadida, le corps de l’ingénieur retraité a été déterré.

Une autopsie a été ensuite effectuée à Casablanca pour déterminer les causes du décès, rapporte la quotidien arabophone Assabah.




Après quoi, le corps a été enterré par sa famille dans un cimetière à Temara.

Les résultats de l’autopsie ne sont pas connus de tous. Toutefois, l’hypothèse d’un crime est envisageable.

L’homme serait décédé par empoisonnement.

Alors qu’il était à El Jadida, ses biens avaient été vendus à des prix dérisoires défiant toute concurrence: une ferme dont la valeur dépasse les trois millions de dirhams dans la province de Khémisset a été vendue à 500.000 dirhams.

Même constat pour un appartement qui est situé dans un beau quartier chic à Rabat.

Le propriétaire de l’appartement qu’il avait loué à El Jadida serait le présumé auteur de l’homicide.

Les enquêteurs poursuivent encore leurs investigations afin d’élucider les tenants et les aboutissants de cette affaire.

Jeudi, l’enquête s’est orientée sur les contradictions relevées dans les procès-verbaux et les documents administratifs et sanitaires relatifs au décès.