(Vidéo) France: 25% d’étrangers dans les prisons françaises ? Éric Dupond-Moretti réagit

(Vidéo) France: 25% d’étrangers dans les prisons françaises ? Éric Dupond-Moretti réagit




La réduction de 50% l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30% pour les Tunisiens est « une grande initiative » du gouvernement français visant notamment à résoudre le problème de l’immigration.

C’est du moins ce qu’a affirmé le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti qui a regretté le chiffre de 25% d’étrangers dans les prisons françaises avancé par certains candidats à la présidentielle.

Les candidats à la présidentielle Valérie Pécresse, Éric Ciotti, Éric Zemmour et Marine Le Pen font de l’immigration leur thème principal de la campagne présidentielle et affirment d’ailleurs qu’il y a 25 % d’étrangers dans les prisons françaises.

« Il n’y a pas de statistiques qui sont tenues en la matière. […] Pour moi, l’immigration est un problème qu’il faut voir de façon large, et pas seulement sous la focale de la délinquance », répond le ministre de la Justice dans un entretien sur LCI.




Éric Dupond-Moretti rappelle par ailleurs qu’il y a aussi beaucoup d’étrangers qui ont fait la richesse de la France.

« Oui, il y a des étrangers dans nos prisons. Oui, on a parfois du mal à les renvoyer chez eux », poursuit-il.

Le ministre a tenu à rappeler que le président de la République, Emmanuel Macron, a lancé « une grande initiative » et « n’a pas attendu les solutions toutes faites que proposent les uns et les autres ».

Cette « grande initiative » est la réduction de 50% de l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et la réduction de 30% de l’octroi des visas pour les Tunisiens.

L’Algérie, le Maroc et la Tunisie, trois pays du Maghreb « ne jouent pas suffisamment le jeu » pour reconnaître leurs ressortissants expulsés par la France.

« On leur dit tant que vous ne reprenez pas vos compatriotes, on n’accepte pas vos compatriotes », résumait ainsi fin septembre sur BFM le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.