Omar Hilale dénonce l’enrôlement militaire des enfants par le “polisario”

Devant les étudiants de l’Université de Harvard, Omar Hilale dénonce l’enrôlement militaire des enfants par le “polisario”




L’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies, Omar Hilale, a été, jeudi, l’invité d’honneur à une conférence organisée par l’Université de Harvard-Boston, à l’initiative du collectif des Marocains étudiants de Harvard Kennedy School et du Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Omar Hilale





M. Hilale a saisi cette occasion pour attirer l’attention des participants à cette conférence, sur l’une des pires formes de violations des droits de l’Homme perpétrées contre les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, en l’occurrence l’enrôlement militaire des enfants.

Il a, dans ce sens, lancé un appel pour la mobilisation des étudiants, par-delà les Marocains au sein de l’Université de Harvard, mais également à l’ensemble des universitaires américains, afin de joindre leur voix à celles des acteurs internationaux, pour demander l’arrêt de l’enrôlement militaire des enfants de Tindouf et exiger leur retour aux bancs des écoles comme tous les enfants du monde.

«L’Université est un lieu de militance et d’engagement pour sensibiliser aux nobles causes et aux valeurs fondamentales des droits de l’homme» a déclaré M. Hilale, en soulignant que «les conditions inhumaines que vivent les enfants de Tindouf ne doivent pas les laisser indifférents».

Il a également fait observer que «la question de l’enrôlement militaire des enfants dans les camps de Tindouf préoccupe profondément le Maroc et la communauté internationale en général».




Il a exposé des photos de jeunes enfants en treillis militaire, portant des armes dans des parades et s’entrainant militairement dans les camps de Tindouf.

À cet égard, il a attiré l’attention de l’audience sur la gravité de l’assujettissement de ces enfants à l’endoctrinement fanatique et à l’entraînement militaire, et ce, en violation flagrante des conventions des droits de l’Homme, des conventions des droits de l’enfant, des résolutions du Conseil de Sécurité et de plusieurs déclarations internationales.

La connivence du polisario avec les groupes terroristes dans la région sahélo-saharienne est avérée, mettant en évidence «la responsabilité internationale directe de l’Algérie, car cet enrôlement militaire forcé des enfants se déroule sur son territoire», a dénoncé M. Hilale.

Durant cette conférence, plusieurs jeunes universitaires ont exprimé leur indignation face à l’enrôlement militaire de ces enfants, leur exploitation et leur implication dans ce conflit, soulignant qu’il s’agit d’une pratique qui devrait être condamnée par la communauté internationale.




Ils se sont également interrogés sur le devenir des enfants endoctrinés militairement et l’impact de cet enrôlement, dans le prolongement du conflit artificiel entretenu sur le Sahara marocain. Par ailleurs, l’ambassadeur Hilale a mis en relief les priorités du Maroc à l’ONU en matière de développement durable et de maintien de la Paix.

«Le Maroc, sous le leadership éclairé de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, est fort de sa conviction en faveur des questions multidisciplinaires du développement durable, de l’action climatique et de la transition énergétique, notamment à travers la coopération Sud-Sud et triangulaire», a-t-il indiqué.

Il a souligné l’importance de préparer la prochaine génération de décideurs à s’impliquer activement dans cette trajectoire de développement national.

S’agissant des missions de maintien de la paix, le diplomate a indiqué que le Royaume s’est investi depuis 1960 dans le maintien et la construction de la paix en contribuant à plusieurs opérations de maintien de la paix (OMP) particulièrement en Afrique. “Le Maroc fait partie du Top 12 des pays contributeurs de troupes et de police.




Dans ce cadre, la Mission permanente du Maroc à New York agit également en tant que coordinateur du Groupe du Mouvement des pays non alignés pour les opérations de maintien de la paix, qui est le plus grand contributeur au maintien de la paix de l’Organisation des Nations unies avec plus de 90% des effectifs” a-t-il souligné.

Cette conférence se voulait une plate-forme interactive pour connecter les universitaires de Harvard, et du MIT, ainsi que ceux de la région élargie de Boston, avec la Mission Permanente du Royaume du Maroc à New-York et d’échanger autour des priorités de la diplomatie marocaine au sein des Nations Unies et sur la scène multilatérale.

Elle s’inscrit dans une série de rencontres intitulée «Moroccan Forum Discussion Series» que le collectif des Marocains étudiants de Harvard Kennedy School et du Massachusetts Institute of Technology (MIT) organise avec plusieurs responsables publiques et meneurs d’opinion, créant ainsi un espace collaboratif et interactif autour de sujets d’intérêt pour les futures générations de dirigeants sur un large éventail de disciplines.