Eaux canariennes: le gouvernement espagnol rassure sur sa souveraineté

Eaux canariennes: le gouvernement espagnol rassure sur sa souveraineté




Le fait que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) considère les eaux canariennes comme faisant partie de la zone de pêche marocaine n’a « aucun effet sur la souveraineté » espagnole de celles-ci, a assuré le gouvernement espagnol.

« Ni la dénomination ni la délimitation des différentes divisions des zones de pêche utilisées exclusivement à des fins statistiques par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), n’ont absolument aucun effet sur la souveraineté des eaux auxquelles elle se réfère », a souligné le gouvernement dans sa réponse à une question de Vox à laquelle l’agence de presse privée espagnole Europa Press a eu accès.




Le parti d’extrême droite demandait si le gouvernement envisageait d’engager des démarches pour remettre en cause ce classement des eaux canariennes dans la zone de pêche marocaine.

Cette zone comprenant les eaux canariennes existe « depuis plus de 30 ans », sur proposition du Comité des pêches de l’Atlantique Centre-Est et a été consignée dans plusieurs documents de l’organisation et dans au moins deux règlements communautaires, rappelle le parti politique espagnol d’extrême-droite Vox.

« Si au cours de ces 30 années, aucune polémique n’a été soulevée à ce propos, c’est précisément parce que sa portée exclusivement statistique est connue », insiste l’Exécutif de Pedro Sánchez qui invite à ne pas faire croire à l’opinion publique que la souveraineté des eaux espagnoles est menacée.