La présence de chars à Melilla inquiète le Maroc

La présence de chars à Melilla inquiète le Maroc




Des chars de combat de l’armée espagnole ont parcouru les rues de la ville occupée de de Melilla. La manœuvre n’est pas passée inaperçue du côté marocain.

« Des chars parcourent les rues de la ville occupée [Melilla] », ont rapporté la presse marocaine sans connaître la raison de cette manœuvre.

En réalité, la présence de ces chars dans la ville autonome était due à un exercice pour tester la capacité de chargement du nouveau navire de transport logistique de l’armée, Ysabel, croit savoir Vozpopuli, précisant que ces engins ont été déplacés de la base de l’unité de cavalerie « Alcántara 10 » à Melilla vers le port de la ville.

Ce navire de l’armée a été mis en service en juin dernier par la marine espagnole.

Il vient « renforcer les capacités de transport logistique par voie maritime des armées, tant sur le territoire national que dans la zone d’opérations », explique le ministère espagnol de la Défense.




Le navire Ysabel a une capacité de chargement de plus d’un millier de véhicules militaires et de chars de combat.

« Ces types de navires sont essentiels pour le soutien logistique aux unités militaires situées à Ceuta et Melilla, au niveau des rochers et des îles de la souveraineté espagnole en Afrique du Nord, aux Canaries et Baléares, et aux détachements dans les missions à l’étranger au Liban et en Turquie », détaille le ministère de la Défense. Les relations entre l’Espagne et le Maroc restent tendues.

L’ambassadrice du royaume à Madrid, Karima Benyaich, rappelée à Rabat en mai, n’a toujours pas rejoint son poste.

Pour le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, la reprise des relations avance, mais prendra autant de temps que nécessaire.