Éric Zemmour: un collectif de franco-marocains tire la sonnette d’alarme

Éric Zemmour: un collectif de franco-marocains tire la sonnette d’alarme




À moins de deux mois de la présidentielle française, un collectif de franco-marocains tire la sonnette d’alarme, lundi dans une tribune, sur le danger que représente le renoncement aux valeurs qui font la France, appelant à une «France de l’Amour» face à une «France du d’éZamour».

Ce collectif affirme vouloir opposer «une France chaleureuse, ouverte, bienveillante», «à celle étriquée, tronquée, rabougrie, haineuse, que veut imposer Éric Zemmour».

Ce collectif fait part en outre de son soutien à des personnalités de la communauté juive de France qui se sont élevés contre Éric Zemmour, assurant se ranger à leurs côtés «afin que tous ensemble nous puissions continuer à vivre en harmonie».

«Enfants de l’école de la République et des valeurs portées par nos ancêtres, nous avons irrigué la société française de beaux affluents, qui la rendent encore plus belle, plus attrayante», tient-on à relever, soulignant qu’au «Maroc, chrétiens, juifs et musulmans vivent harmonieusement au quotidien», et que «les Français vivant au Maroc sont appelés des « Marocains de cœur »».




«Nous sommes membres du peuple de France; tout comme ceux qui en sont partie prenante depuis des générations, ceux qui en sont plus nouvellement membres ou encore ceux qui y vivent tout en étant étrangers… c’est cette France (…) que nous aimons, que nous défendons et à laquelle nous appartenons», ajoute-t-on.

À l’opposée Éric Zemmour, «défigure la France, il l’enlaidit, (…) il la rend frileuse, défiante vis-à-vis de son propre peuple.

Car ne nous y trompons pas avec Zemmour, c’est un musulman au grattage, puis ce sera un juif au tirage et au final tout le peuple de France au naufrage», conclut le collectif.

Cette tribune est signée Yassine Bakkari (DG grand public chez l’Oréal) ; Bahaa trabelsi (écrivaine, journaliste) ; Kalid Bazi (artiste) ; Hicham Lahlou (designer) ; Mehdi Dehbi (élu) ; Kamel Chouaref (boxeur) ; Amina Ramdani Hajji (membre fondatrice de l’association Ici et ailleurs) ; Hicham Dakiri (consultant économique) ; Smain Qasimi (sportif de haut niveau) ; Latifa Sro (actrice humanitaire) ; Mehdi Heurteloup (journaliste) ; Ayoub Dada (étudiant) ; Hassan Mouhssin (régisseur général de spectacles) ; Fatoma Bohboh (manager) et Ahmed Ghayet (auteur, acteur associatif et culturel).