Sahara: combien coûte le Polisario à l’Algérie ?

Sahara : combien coûte le Polisario à l’Algérie ?




La « République arabe sahraouie démocratique (RASD) » coûte à l’Algérie, protectrice du Polisario, un milliard de dollars par an.

C’est du moins ce qu’affirme une source militaire. Selon une source militaire, « la “RASD” coûte à l’État algérien, bon an mal an, un milliard de dollars », rapporte Algérie Part Plus.

Depuis que le Maroc a annexé le Sahara en 1975, l’Algérie, protectrice du Polisario, fait partie des pays ou organisations internationales qui apportent de l’aide à la “RASD”, et ce, dans les domaines tels que le sanitaire, l’économie, l’éducation, le politique, la diplomatie ainsi que l’équipement et la formation militaires.

En 2010, sa contribution était de 2,2 millions de dollars.

Dans le secteur de la santé, l’Algérie a soutenu financièrement en 2021 à hauteur de 60% une trentaine de dispensaires et cliniques, un hôpital principal à Rabouni et cinq hôpitaux régionaux.




L’État algérien s’occupe également des transferts vers les hôpitaux d’Alger et d’Oran, ainsi que des frais correspondants aux soins qui ne peuvent être dispensés dans les camps.

Le budget du ministère de la Santé de la “RASD” s’élevait à près de 3 millions de dollars l’année dernière.

Dans le secteur de l’éducation, le gouvernement algérien offre l’accès gratuit à l’enseignement supérieur en Algérie à des centaines de réfugiés des camps.

Dans le secteur de la défense, l’armée algérienne (ANP) supporte l’essentiel du budget de la “RASD”. Elle fournit carburant, équipement, armement et formation au quelque 10 000 hommes formant l’effectif total des combattants du Polisario.

Le budget du ministère de la Défense de la “RASD” s’élève à près de 497 millions de dollars, essentiellement financés par l’Algérie.