Salé: lourdes peines pour les membres d’une cellule terroriste

Salé : lourdes peines pour les membres de la cellule terroriste de «Moul triporteur»




La chambre criminelle du tribunal de première instance de Salé a condamné les quatre membres restants de la cellule terroriste dite « Moul triporteur » à une peine cumulée de 60 ans de prison ferme.

Abderrazak A., l’émir de cette cellule démantelée en septembre 2020 à Témara, est décédé en prison le 26 décembre suite à des complications de santé.

Accusé d’avoir planifié, avec « Moul triporteur », d’égorger un habitant de Temara sous prétexte qu’il a adopté l’islam chiite, le lieutenant de « Moul triporteur », vendeur itinérant né en 1991 et célibataire, a écopé de 30 ans de prison ferme, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar.

Lui et Abderrazak A. sont également accusés d’avoir tenté de voler une voiture qui sera utilisée comme « bélier » contre des policiers à Temara, qu’ils prévoyaient d’assassiner.




Quant aux trois autres membres de la cellule terroriste dite de « Moul triporteur », ils ont été condamnés à 10 ans de prison chacun.

Les Forces spéciales du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) avaient démantelé cette cellule terroriste le 10 septembre 2020.

En tout, cinq terroristes avaient été arrêtés. Cette cellule s’apprêtait à commettre des attentats avec des charges explosives à Témara.

Abderrazak A., surnommé « Moul triporteur » (l’homme au triporteur) ou encore « El Haich » (l’ogre) en était le cerveau.

Détenu à la prison de Tiflet, il avait tué un gardien de prison, le 27 octobre 2020. L’administration de la prison locale Salé 2 avait annoncé son décès le 26 décembre 2020. Il était décédé suite à des complications de santé.