Le président du Parlement de la CEDEAO salue le niveau de vie élevé des habitants des provinces du Sud

Le président du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest salue le niveau de vie élevé des habitants des provinces du Sud




Le président du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Sidie Mohamed Tunis, a salué, jeudi à Dakhla, les efforts consentis par le Royaume, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, visant à améliorer “le niveau de vie déjà élevé” des habitants des provinces du Sud et à assurer la stabilité dans la région.

“Le niveau de vie de la population des provinces du Sud est en nette progression”, a déclaré à la MAP M. Tunis, qui conduit une importante délégation du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest en visite au Maroc, à l’invitation de la Chambre des conseillers.

Le président du Parlement de ce regroupement économique régional s’est aussi félicité de l’élan de développement socio-économique à Dakhla et Laâyoune, en se disant impressionné par les projets réalisés dans ces deux villes du Sahara marocain.

“Dans les cinq prochaines années, Dakhla va devenir une très grande ville, grâce à la mise en œuvre de tous ces projets de développement en cours”, a-t-il fait observer, ajoutant que cette visite a permis à la délégation parlementaire de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest de s’informer de près de la situation dans les provinces du Sud.




Lors de ses entretiens avec le président du Conseil régional de Dakhla-Oued Eddahab, El Khattat Yanja, M. Tunis a également mis en avant l’essor de développement économique et social que connait le Maroc, tout en louant la stratégie du Royaume menée notamment dans ses régions du Sud.

De son côté, le premier vice-président de la Chambre des Conseillers, Mohamed Hanine, a souligné que cette visite s’inscrit dans le sillage de l’ouverture de la Chambre des conseillers sur les regroupements économiques régionaux et internationaux.

Il a noté que la délégation du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest a constaté de visu la situation socio-économique au Sahara marocain. Cette visite a permis aux membres la délégation de s’informer de près de la réalité dans les provinces du Sud du Royaume, qui contredit les mensonges véhiculés par les adversaires de l’intégrité territoriale, a insisté M. Hanine.

Pour sa part, M. Yanja a souligné qu’au cours de cette rencontre, l’accent a été mis sur le grand effort de développement entrepris par le Maroc, en vue d’une intégration économique gagnant-gagnant avec les pays de l’Afrique sub-saharienne, ainsi que sur les réalisations consenties dans les régions du sud et sur le rôle des élus dans le développement local.




“Notre ambition est d’être plus proche de l’Afrique subsaharienne et de devenir un partenaire fort de ce groupement économique’’, a noté M. Yanja, rappelant que la région Dakhla-Oued Eddahab à fort potentiel économique constitue un exportateur important pour cette organisation régionale, notamment dans le secteur de la pêche maritime.

Lors de cette visite, la délégation du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest s’est arrêtée sur les réalisations phares dans les provinces du Sud, ce qui témoigne que le Royaume est sur la bonne voie du développement durable et en quête de partenariats solides avec les pays africains frères, a-t-il fait remarquer, ajoutant que ce choix stratégique aura un impact positif sur la population de ces régions.

Les membres de la délégation ont aussi suivi un exposé présenté par le directeur du CRI de Dakhla-Oued Eddahab, Mounir Houari, dans lequel il a mis l’accent sur les différents méga projets réalisés et ceux en cours de réalisation, qui vont faire de Dakhla est une plaque tournante régionale entre l’Europe et l’Afrique.

Il a cité le port Dakhla Atlantique, les zones de distribution et de commerce à Bir Gandouz et El Guerguarat et la Zone Franche West Africa adossée au port, ainsi que le projet de dessalement de l’eau de mer pour irriguer 5.000 hectares de terres agricoles.




La délégation du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest et les membres du bureau de la Chambre des conseillers, Jawad El Hilali et Moustapha Moucharik, ont également tenu des entretiens avec le wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued Eddahab, Lamine Benomar, en présence du gouverneur de la province d’Aousserd, Abderrahaman El Jaouhari, ainsi que des élus locaux et présidents des collectivités territoriales.

À cette occasion, ils ont aussi visité une unité de fabrication et de valorisation des petits pélagiques. Mercredi, le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara, et le président du Parlement de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest avaient signés la “Déclaration de Laâyoune”, qui salue le rôle clé joué par le Maroc.

Ceci sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, dans les grandes questions régionales, notamment le rôle crucial du Royaume “dans la gestion des défis liés à la migration, au renforcement de la sécurité alimentaire, sanitaire et énergétique, ainsi qu’à la réalisation du développement durable”.

Le document met également l’accent sur le rôle important joué par la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest dans la promotion de l’intégration régionale et continentale et la réalisation du développement, relevant l’importance de la coopération Sud-Sud comme facteur clé pour faire face aux défis et enjeux régionaux et internationaux, et comme mécanisme favorisant une transformation structurelle des économies des pays de la région et permettant de jeter les bases d’une croissance forte et durable.