Espagne: condamnation d’un Marocain qui a enterré un homme vivant

Espagne: condamnation d’un Marocain qui a enterré un homme vivant




Le tribunal de Saragosse a condamné le Marocain Mohammed AD et sa femme, Hedangeline AL, d’origine vénézuélienne, à 34 ans de prison pour le meurtre d’un homme d’affaires de Getxo (Pays basque), enterré vivant à Pedrola (Saragosse) en 2019.

Le couple a été jugé coupable du vol avec violence et du meurtre de José Antonio Delgado Frenedo, ainsi que des crimes de séquestration et d’escroquerie.

Le tribunal de Saragosse a condamné chacun des membres du réseau criminel à 25 ans de prison pour meurtre, 6 pour vol avec violence et 3 pour escroquerie, et à verser solidairement une indemnité de 185 618 euros au fils de la victime, 56 625 euros à chacun de ses parents (père et mère) et 19 400 à chacun de ses deux frères.

Les membres du jury ont considéré que le Marocain Mohammed AD et sa compagne, Hedangeline AL, sont les auteurs du vol avec violence et du meurtre de l’homme d’affaires basque qui est tombé dans le piège des accusés.




Selon le modus operandi de ces derniers, la femme se fait passer pour une call girl sur le réseau social Badoo et dès qu’une victime mord à l’appât, elle convient d’un lieu de rendez-vous avec elle et la dépouille ensuite de ses biens avec l’aide des autres membres du réseau.

C’est ainsi qu’elle a invité l’homme d’affaires basque à la retrouver sur la route menant à Luceni (Saragosse).

Puis, ce dernier a été séquestré et torturé par le Marocain et les autres membres de la bande avant d’être enterré vivant dans une zone inoccupée de la municipalité de Pedrola (Saragosse).

Son corps a été retrouvé par la Garde civile une vingtaine de jours plus tard.

Pendant ce temps, le couple avait vendu la voiture de la victime et effectué des retraits sur sa carte bancaire de montants allant jusqu’à 1 800 euros dans plusieurs distributeurs automatiques.