L’Espagne prolonge la fermeture des frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc

L’Espagne prolonge la fermeture des frontières de Ceuta et Melilla avec le Maroc




Le ministère espagnol de l’Intérieur prolonge la fermeture des frontières des villes occupées de Ceuta et Melilla avec le Royaume du Maroc, jusqu’au 31 mars prochain.

La mesure est justifiée par l’impératif de faire face à la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Les points de passages terrestres avec le royaume sont fermés depuis mars 2020.

La décision a laissé sur le carreau des milliers de Marocains de Findeq et de Nador, qui travaillaient dans les deux villes dans des activités légales ou dans la contrebande.

L’annonce de ce samedi 26 février par département de Grande-Marlaska de la prorogation de la fermeture des frontières terrestres avec le Royaume du Maroc intervient deux jours après une décision similaire prise par le gouvernement marocain.

Le gouvernement a, en effet, adopté lors de sa réunion du 24 février un projet de décret portant prolongation jusqu’au 31 mars de la période de validité de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national, et ce, pour faire face aux conséquences de la Covid-19.