Endetté, le PJD lance un appel aux dons

Endetté, le Parti de la Justice et du Développement lance un appel aux dons




Pour combler une dette d’au moins huit millions de dirhams, le Parti de la Justice et du Développement (PJD) a lancé un appel aux dons. Il en va de la survie de la formation islamiste. Sous pression des autorités, le parti de lampe a donné le coup d’envoi d’un appel aux dons auprès de ses partisans pour tenter de renflouer ses caisses que les défaites électorales, depuis l’année dernière, ont largement contribuées à vider. Huit millions de dirhams à restituer au ministère de l’Intérieur. Cette somme représente une partie de la subvention perçue avant les élections par le parti, soit 80 % du montant total. Pour cause, le parti n’a remporté que 13 sièges aux élections contre 125 en 2016.




Depuis cette débâcle, le Parti de la Justice et du Développement a enchainé des défections dont ont fait preuve d’anciens ministres, parlementaires et présidents de collectivités territoriales. Ces derniers n’auraient pas, en effet, payé leurs cotisations au parti, après le retour à la tête de la formation politique d’Abdelilah Benkirane. Conséquence, le Parti de la Justice et du Développement traverse une période difficile sur le plan financier, puisque son budget est passé de 30 à 3 millions de dirhams seulement, a révélé Abdelilah Benkirane, précisant que son parti aurait à rembourser d’importantes sommes au ministère de l’Intérieur, mais que cela se ferait sur plusieurs tranches.