Maroc: approvisionnement des marchés suffisant pour le Ramadan et les mois suivants

L’approvisionnement des marchés est suffisant pendant le Ramadan et les mois suivants (communiqué)




Le stock et les quantités des denrées alimentaires et autres produits de base sont suffisants pour répondre à la demande pendant le Ramadan et les mois suivants, a souligné le ministère de l’Intérieur.

Le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a tenu dans ce sens une réunion au siège du ministère, dans le cadre du suivi de l’état de l’approvisionnement des marchés et des prix, ainsi que des mesures et procédures d’approvisionnement en produits de base à l’approche du mois de Ramadan 1443, indique le ministère dans un communiqué.

Cette réunion élargie de coordination s’est déroulée en présence des ministre de l’Économie et des finances, de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et de l’Industrie et du commerce, des directeurs généraux de l’Administration des douanes et des impôts indirects, de l’Office national de la sécurité alimentaire, de l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses, de l’Office national des pêches, avec la participation à distance des walis des régions et des gouverneurs des provinces et préfectures du Royaume, et des secrétaires généraux et des chefs des divisions des Affaires intérieures et des chefs des Affaires économiques des provinces et préfectures, et des chefs des services décentralisés concernés.




La réunion, qui intervient suite à une série de rencontres de coordination tenues au cours des dernières semaines entre les ministères et établissements concernés et les opérateurs économiques et les instances les représentant, a été consacrée à l’évaluation et au suivi de l’état de l’approvisionnement du marché national, au niveau des prix des produits de base, ainsi qu’au renforcement des mécanismes de coordination et de suivi aux niveaux central et territorial, en vue d’assurer le passage de ce mois béni dans les meilleures conditions.

Selon les données fournies par les responsables des départements ministériels et des institutions concernées et suivant les conclusions des observations et des enquêtes de terrain effectuées dans les différentes préfectures et provinces, il a été confirmé que le stock et les quantités prévues en denrées alimentaires et en produits de base à fournir et à distribuer sont suffisantes pour répondre à la demande pour le Ramadan et les mois prochains pour toutes les denrées et produits de base, particulièrement ceux qui connaissent une grande affluence avant et au cours du mois béni.

L’ensemble des opérateurs concernés, producteurs, importateurs, distributeurs et commerçants, ont œuvré de manière proactive, avec le soutien, l’accompagnement et le suivi des autorités publiques, à programmer et à gérer les opérations nécessaires de production, d’importation, de stockage et de distribution, relève la même source.




S’agissant des prix, si les cours de certains produits de base ont connu au cours des derniers mois et semaines une augmentation sensible par rapport à l’année précédente en raison des fluctuations des marchés mondiaux, les prix des autres produits de base sont restés généralement à leurs niveaux habituels, avec certaines variations relatives à l’offre et à la demande, ainsi qu’à des facteurs conjoncturels, mais sans enregistrer d’augmentation pour les produits réglementés.

Dans ce cadre, le ministre de l’Intérieur, les ministres et les responsables des institutions publiques ayant pris part à la réunion, ont souligné la mobilisation des différents services concernés et insisté sur la poursuite de la coordination dans le cadre des commissions centrales, provinciales et territoriales pour le suivi de l’état du marché national et de l’évolution des prix, le suivi des mesures préconisées, et la prise de dispositions supplémentaires nécessaires pour assurer l’approvisionnement régulier des marchés, l’intensification et l’orientation des opérations de contrôle à travers tout le territoire national.

Tout ceci en vue d’assurer le passage du mois de Ramadan dans les meilleurs conditions inchAllah.




À ce propos, le ministre de l’Intérieur a donné ses instructions aux walis et gouverneurs pour mobiliser et coordonner les efforts de toutes les autorités, administrations et instances concernées, et des services de contrôle spécialisés au plan local, et faire preuve de la vigilance requise pour détecter tout dysfonctionnement potentiel dans l’approvisionnement et les circuits de distribution et à y faire face avec l’efficience et la célérité requises, veiller à imposer le respect des dispositions juridiques relatives aux prix, à la concurrence et à la protection du consommateur, et à appliquer les mesures coercitives en vigueur à l’encontre de tous les contrevenants impliqués dans des actes portant atteinte aux règles de la concurrence loyale, aux droits des consommateurs, où à la santé et la sécurité générale des citoyens.

Outre l’activation des mesures juridiques et réglementaires nécessaires en matière de contrôle et de régulation des marchés, l’accent a été mis sur le renforcement de la communication et de la coordination avec les opérateurs économiques, producteurs, importateurs, distributeurs et commerçants, ainsi qu’avec les organisations professionnelles et les associations qui les représentent en vue de les encourager à assumer pleinement la responsabilité qui leur est assignée en vue de répondre aux besoins du marché et de fournir un stock suffisant.




Ceci tout en oeuvrant pour la distribution de l’ensemble des produits de base d’une manière régulière sur toutes les régions du Royaume, outre la sensibilisation de tous les acteurs professionnels à la nécessité de respecter les lois en vigueur dans le domaine des prix, des transactions commerciales et de la protection du consommateur.

Dans le même contexte, le ministre de l’Intérieur a souligné la nécessité de renforcer la communication au niveau national et territorial, en vue de sensibiliser aux efforts déployés en matière d’approvisionnement, de suivi de l’état des marchés et des prix, de renforcement des opérations de contrôle, outre une communication efficace auprès des consommateurs et des professionnels, par les différents moyens disponibles, en impliquant tous les services, les organismes concernés, les associations de protection des consommateurs et les médias pour sensibiliser les consommateurs.




Et aussi pour les inviter à adopter un comportement de consommation responsable et sain et les inciter à éviter l’achat et la consommation de produits d’origine inconnue ou de qualité et de sécurité douteuses.

En conclusion, le ministre de l’Intérieur a donné ses instructions aux autorités provinciales pour intensifier l’action des cellules de permanence et d’activer les numéros d’appel au niveau des provinces et préfectures et des différents services concernés, pour permettre aux consommateurs, aux commerçants et aux différents acteurs concernés de soumettre leurs plaintes et signaler les cas de fraude, de manque d’approvisionnement ou de pratiques commerciales illégales ou de comportements suspects, et de veiller au traitement efficace des plaintes déposées par les citoyens et d’interagir positivement avec les observations qu’ils soumettent, en coordination avec les différents services concernés.