20% des Marocains sont obèses

20% des Marocains sont obèses




Au Maroc, l’obésité devient un phénomène de plus en plus inquiétant.

Des maladies graves guettent aujourd’hui 20 % de la population marocaine connaissant des problèmes de poids.

D’après les données de l’enquête nationale sur les Facteurs de Risque Communs des maladies non transmissibles réalisée en 2017-2018, l’incidence de surpoids chez les adultes de plus de 20 ans est de 53 %, dont 20 % sont obèses.

L’obésité sévit plus dans le milieu urbain (22.8 %) que dans le milieu rural (14.9 %). Précisément, elle a été détectée chez 29 % des femmes (29 %), soit trois fois plus que les hommes (11 %).

Le ministère de la Santé souligne, par ailleurs, que la prévalence de l’obésité a connu une augmentation de 34 % entre 2004 et 2017.

Selon le Pr Jaâfar Heikel, médecin épidémiologiste nutritionniste, « le ministère de la Santé a montré qu’un adulte sur cinq souffre d’obésité au Maroc.




Elle n’est pas liée uniquement à un déséquilibre nutritionnel, mais il s’agit d’une maladie plurifactorielle. »

Au nombre de ces facteurs, le spécialiste cite en exemple, « le déséquilibre des dépenses énergétiques ou le manque d’activité physique, les problèmes génétiques, l’existence d’autres maladies… »

Il est très important de comprendre cette dimension multifactorielle de l’obésité qui est liée à l’organique mais aussi à l’environnement socioéconomique et à la situation psychologique », indique Pr Heikel.

Pour prévenir cette maladie, un collectif de médecins marocains recommande d’agir à tous les niveaux très tôt, c’est-à-dire « apprendre à l’enfant, dès la naissance, de bonnes habitudes alimentaires et adopter durant les différents cycles de la vie une approche multidimensionnelle et intégrée »