Guerre en Ukraine: le Maroc n’est pas sur la liste des pays sanctionnés par la Russie

Guerre en Ukraine : Le Maroc n’est pas sur la liste des pays sanctionnés par Vladimir Poutine




Le gouvernement de Vladimir Poutine a approuvé, ce lundi 7 mars, une liste d’Etats et territoires étrangers ayant «eu des actions hostiles contre la Russie, ses entreprises et ses citoyens», rapporte l’agence de pesse Tass.

Sont concernés par ses mesures de rétorsion, «les Etats-Unis, le Canada, les pays de l’Union européenne, le Royaume-Uni (y compris Jersey, Anguilla, les îles Vierges britanniques et Gibraltar), l’Ukraine, le Monténégro, la Suisse, l’Albanie, Andorre, l’Islande, le Liechtenstein, Monaco, la Norvège et Saint-Marin».

Il s’agit aussi de «la Macédoine du Nord, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie, la Micronésie, la Nouvelle-Zélande, Singapour et Taïwan (considéré comme un territoire de la Chine, mais gouverné par sa propre administration depuis 1949)», précise la même source.




Le Royaume du Maroc ne figure pas sur cette liste.

Pour rappel, le Royaume du Maroc n’a pas pris part, le 2 mars, à l’opération de vote d’une résolution adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies, condamnant l’intervention armée russe en Ukraine.

Hier, le président Vladimir Poutine a enjoint à son gouvernement d’élaborer une liste des pays ayant pris des «décisions inamicales contre la Russie».

Au lendemain de l’invasion de l’armée russe de l’Ukraine, du 24 février, l’Union européenne et d’autres États occidentaux ont annoncé des sanctions économiques et diplomatiques contre la Russie et des proches de Vladimir Poutine.