Le Maroc aurait l’avantage sur l’Algérie en cas de conflit armé

Le Maroc aurait l’avantage sur l’Algérie en cas de conflit armé entre les deux pays




Le Royaume du Maroc aurait l’avantage sur l’Algérie en cas de conflit armé entre les deux pays, révèle un récent rapport de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques (FMES) composée d’anciens militaires français.

Dans ce rapport intitulé « Atlas stratégique de la Méditerranée et du Moyen-Orient », les experts de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques évoquent les tensions entre l’Algérie et le Maroc et le risque de conflit armé en raison de « la rivalité historique entre les deux pays et du conflit du Sahara ».

En cas d’affrontement, Rabat aurait l’avantage sur le terrain, car bénéficierait de l’appui de ses partenaires américains et israéliens, préviennent les experts de la Fondation.

« Le Maroc n’aurait aucun intérêt dans une confrontation terrestre dans le sud.




La nature du terrain offrirait un net avantage aux forces algériennes entraînées au combat en terrain plat », analysent les experts qui notent qu’une confrontation sur le relief montagneux serait en revanche favorable aux Forces armées royales marocaines qui pourraient par ailleurs lancer des attaques par drones.

Sur le plan aérien, les experts de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques s’accordent sur l’hypothèse d’« une vulnérabilité réciproque » entre les deux pays.

« En cas d’affrontement majeur, la stratégie du Maroc consisterait sans doute à mener une défense classique, des actions asymétriques sur le territoire algérien et une guerre médiatique.

Au final, le scénario le plus probable reste celui d’accrochages frontaliers récurrents entre l’Algérie et le Maroc », concluent les experts.