Maroc: la gestion de la pandémie de Covid-19 a permis d’éviter 16 000 décès

Maroc: la gestion de la pandémie de Covid-19 a permis d’éviter 16 000 décès




Environ 16 000 décès ont été évités au Royaume du Maroc, depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, selon le coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé, Mouad Merabet.

Dans un entretien sur 2M, le responsable a établi un bilan préliminaire de la stratégie nationale appliquée contre la pandémie, indiquant qu’environ 16 000 décès ont été évités pendant les deux ans qu’a duré la crise, soit le double du cumul actuel, ceci, grâce à la gestion coordonnée faite par les autorités marocaines.

À ce jour, le Royaume du Maroc compte 44 décès pour 100 000 habitants, contre 286 pour 100.000 aux États-Unis, 214 pour 100.000 habitants en Espagne et 206 pour 100.000 habitants en France, selon l’expert, qui ajoute que le Royaume du Maroc a pu éviter deux vagues de transmission du Covid-19, grâce aux différentes mesures entreprises.




Pour le moment, la dernière vague provoquée par le variant Omicron, qui a causé près de 1 182 décès, est terminée, marquant ainsi le début de la phase post-vague ou la troisième inter-période.

Certes, la situation épidémique sanitaire du pays est une lueur d’espoir, mais la prudence est de mise, a confié Mouad Merabet, précisant que la fin de cette vague n’est pas synonyme de fin de la pandémie.

S’agissant de la vaccination, le coordinateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique du ministère de la Santé a indiqué que les chiffres montrent le degré élevé de protection des vaccins contre la maladie et la mort.

Ainsi, le pourcentage de décès pour 100 000 habitants des personnes affichant un schéma vaccinal complet est inférieur de 86% par rapport aux personnes non-vaccinées.