Maroc: l’ambassadrice de Roumanie remporte le 17ème Rallye national du corps diplomatique

L’ambassadrice de Roumanie, Maria Ciobanu, remporte le 17ème Rallye national du corps diplomatique




L’équipage composé de l’ambassadrice de Roumanie, Maria Ciobanu et d’Adrian Ciobanu, a remporté la 17e édition du Rallye national du corps diplomatique, organisée, du 4 au 6 mars par l’Union automobile club du Maroc.

L’équipage turc constitué d’Ahmet Aydin Dogan et Olcay Dogan a pris la 2e place, tandis que le duo hollandais, qui comprenait Jeroen Roodenberg et Laura Staring, a terminé en 3e position.

Dans la catégorie des diplomates, le binôme espagnol Santiago Gomez Garcia et Del Carmen Munoz Piris est monté sur la plus haute marche du podium, devant Tenbrink Shawn et Petro Tammy de l’ambassade des États-Unis et Juan Conforto-Sesto et Mar Lopez-Barrena, eux aussi, d’Espagne.

Organisé sous le signe «Amitié maroco-pakistanaise», ce rallye a connu cette année la participation de 42 équipages représentant, notamment, le Pakistan, les États-Unis, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Suisse, le Canada et le Portugal.




S’exprimant à cette occasion, la présidente de l’Union automobile club du Maroc, Fatima Laraki a affirmé que le rallye national du corps diplomatique, placé sous le haut patronage du Roi Mohammed VI, se veut l’occasion de faire connaitre les potentialités naturelles et la diversité géographique, culturelle et civilisationnelle des régions marocaines.

Le rallye, le premier du genre à l’échelle mondiale, contribue à la promotion de la spécificité de l’identité marocaine et à la mise en valeur du potentiel économique, touristique et culturel du Maroc et des régions qu’il traverse.

Basé sur la régularité et l’éco conduite, ce rallye s’est déroulé en 6 étapes sur route goudronnée, en respect du code de la route, avec départ et arrivée à Rabat.

Tout le long de son parcours, cette manifestation est allée à la découverte de l’arrière-pays des magnifiques régions de Rabat, Khouribga, Béni Mellal et particulièrement d’Azilal et du Géoparc M’goun, labellisé par l’UNESCO pour son patrimoine géologique exceptionnel.