Palestine, Ukraine: un député irlandais dénonce le 2 poids, 2 mesures

(Vidéo) Invasions de la Palestine et de l’Ukraine : le député irlandais Richard Boyd Barrett dénonce le 2 poids, 2 mesures




“Jour cinq : des sanctions contre Poutine. 70 ans d’oppression contre les Palestiniens” : le député irlandais Richard Boyd Barrett n’a pas hésité à dénoncer le deux poids deux mesures de son gouvernement.

« Il a fallu cinq jours pour que des sanctions soient prises contre Poutine et ses voyous, mais imposer des sanctions pour 70 ans d’oppression des Palestiniens ne serait pas « utile » ».

Le législateur irlandais Richard Boyd Barrett a prononcé un discours passionné appelant ce qu’il considérait comme un « deux poids deux mesures » du gouvernement irlandais pour avoir imposé des sanctions à la Russie pour ses actions en Ukraine, mais ne faisant pas la même chose pour Israël en ce qui concerne ses actions en Palestine. Barrett siège au parlement irlandais pour le parti de gauche People Before Profit.




« Vous êtes heureux d’utiliser correctement le langage le plus fort et le plus robuste pour décrire les crimes contre l’humanité de Vladimir Poutine, mais vous n’utiliserez pas la même force de langage lorsqu’il s’agit de décrire le traitement des Palestiniens par Israël », a-t-il déclaré au Parlement.
Il a énuméré les violations israéliennes des droits des Palestiniens, y compris les attaques contre Gaza et l’annexion de terres, et a déclaré : « Vous ne voulez même pas utiliser le mot apartheid, sans parler des sanctions ».

« [Il a fallu] cinq jours pour des sanctions contre Poutine et ses voyous — 70 ans d’oppression des Palestiniens, et ce ne serait pas — Quel était le mot que vous avez utilisé ? les sanctions. » Il a déclaré qu’Amnesty International avait demandé qu’Israël soit renvoyé devant la Cour pénale internationale pour crimes contre l’humanité.

« Ils (Amnesty) appellent à des sanctions ciblées contre les responsables israéliens qui perpétuent le système d’apartheid », a-t-il déclaré. « Exactement les mêmes types de sanctions que vous venez de lancer contre Vladimir Poutine. »