Le Maroc va-t-il accueillir une représentation diplomatique de la Catalogne?

Le Royaume du Maroc acceptera-t-il d’accueillir une représentation diplomatique de la Catalogne?




L’exécutif catalan envisage le transfert de sa représentation diplomatique de la Tunisie vers le Royaume du Maroc. Une annonce faite, hier, par la responsable des relations extérieures au sein de la Generalitat.

Au Royaume du Maroc, la «délégation gouvernementale» devrait couvrir toute l’Afrique du nord, a indiqué Victòria Alsina, lors d’un point de presse.

Une information à prendre avec prudence. Ce n’est, d’ailleurs, pas la première fois que le gouvernement catalan fait une annonce similaire. En mai 2015, l’ancien président de la Catalogne, Artur Mas avait promis l’ouverture d’une «ambassade» au Royaume du Maroc pour renforcer la projection internationale de sa région.

Un projet qui n’a jamais vu le jour. Les pressions de Madrid sur Rabat l’ont torpillé. Le Maroc a choisi d’apporter son appui à l’intégrité territoriale de l’Espagne lors du référendum d’indépendance de la province du 1er octobre 2017.




Un soutien que le ministre marocain des Affaires étrangères a rappelé, en mai 2021 en plein crise de l’hospitalisation de Brahim Ghali, au gouvernement que préside Pedro Sanchez.

«Lorsque l’Espagne affrontait le séparatisme catalan, le Maroc a maintenu une position claire et sans équivoque jusqu’au plus haut niveau, refusant tous contacts ou interactions avec les séparatistes catalans, tout en informant nos partenaires espagnoles», avait-il souligné dans une interview accordée à l’agence de presse espagnole EFE.

Le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita se référait au refus du gouvernement marocain, en 2017, d’accueillir l’ancien président de la Catalogne, Carles Puigdemont.

«Ce genre de déplacement doit avoir au préalable le feu vert des autorités espagnoles», avait expliqué le chef de la diplomatie du Maroc, dans des déclarations à la presse, lors de sa visite à Madrid en mai 2017.