Les ministres arabes des AE rejettent l’armement par l’Iran de séparatistes qui menacent le Maroc

Les ministres arabes des Affaires Étrangères rejettent l’armement par l’Iran d’éléments séparatistes qui menacent la sécurité et la stabilité du Maroc




Le Conseil de la Ligue des États arabes au niveau des ministres des Affaires étrangères a exprimé, mercredi au Caire, son rejet de l’armement par l’Iran d’éléments séparatistes qui menacent la sécurité et la stabilité du Royaume du Maroc.

La réunion ministérielle a adopté une résolution du Comité ministériel du quartet arabe chargé du suivi des développements de la crise avec l’Iran et des moyens de contrer ses ingérences, soutenant le Royaume du Maroc face aux ingérences du régime iranien et de son allié le Hezbollah dans les affaires internes du Royaume du Maroc, particulièrement par l’armement et l’entraînement de séparatistes qui menacent son intégrité territoriale, sa sécurité et sa stabilité.

Le Comité ministériel a souligné que ces pratiques dangereuses et inadmissibles constituent un prolongement des agissements du régime iranien visant à ébranler la sécurité et la stabilité régionale.

Le Comité ministériel, dont les travaux ont été présidés par l’Arabie saoudite, compte parmi ses membres les Émirats arabes unis, le Bahreïn, l’Égypte et le Secrétaire général de la Ligue des États arabes.

Le Royaume du Maroc a été représenté à cette réunion par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine, et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et l’ambassadeur du Maroc en Égypte et son représentant permanent auprès de la Ligue arabe, Ahmed Tazi.