Quelque 1 000 migrants ont tenté de franchir la frontière séparant Melilla du Maroc

Quelque 1 000 migrants ont tenté ce mardi de franchir la frontière séparant Melilla du Maroc




Les tentatives de franchir la frontière séparant la ville occupée de Melilla au Royaume du Maroc se poursuivent.

Ce mardi, quelque 1 000 migrants ont tenté, tôt le matin, de contourner le dispositif sécuritaire en place.

Selon El Faro de Melilla, c’est vers 6 heures du matin que le dispositif anti-intrusion du commandement de la Garde civile a détecté l’approche de la clôture de Melilla d’un «grand groupe de migrants, composé d’environ un millier de personnes».

Alors qu’ils s’approchaient de la frontière du périmètre, dans «une manière coordonnée et parfaitement organisée», le groupe se serait divisé en plusieurs petits groupes.

Peu avant 8 heures du matin, l’un de ces groupes, composé de près de 400 personnes, a réussi à atteindre la clôture dans la zone établie entre Barrio Chino et Beni Enzar.




Ceci avant d’être bloqué par les forces de sécurité marocaines.

El Faro de Melilla souligne «la parfaite coordination et la performance irréprochable» de celles-ci, malgré qu’elles auraient été «violemment harcelés» par le groupe de migrants.

Le vaste dispositif policier mis en place par la Garde civile en collaboration avec la Police nationale, est resté en place, permettant grâce à cette coordination une «neutralisation de l’assaut dans son intégralité», précise la même source.

Depuis la semaine dernière, il s’agit de la quatrième tentative signalée par l’Espagne, après celle du vendredi, par environ 1 000 migrants subsahariens, du jeudi et du mercredi derniers.

Ces deux dernières ont permis à 480 et 380 personnes de franchir la frontière séparant la ville du Maroc.