Sahara marocain: le Guatemala réitère son soutien constant à l’intégrité territoriale du Maroc

Sahara marocain: Le Guatemala réitère son soutien constant à l’intégrité territoriale du Maroc




Le président de la Commission des Affaires étrangères au Congrès du Guatemala, Manuel Conde Orellana, a réitéré le soutien “constant” de son pays à l’intégrité territoriale et à la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud.

M. Manuel Conde Orellana s’exprimait lors d’une réunion tenue mardi avec les députés marocains, Hayat Laarich et Abdelali Barouki, en marge de leur participation au Forum parlementaire sur la sécurité et le renseignement qui vient de se tenir dans la capitale guatémaltèque.

Il a affirmé que “le Congrès du Guatemala continue à réaffirmer, lors des différentes occasions, la position constante en soutien à l’intégrité territoriale du Royaume et à sa souveraineté pleine et entière sur ses provinces du Sud”.

M. Manuel Conde Orellana a, en outre, mis en avant le rôle avant-gardiste de SM le Roi Mohammed VI sur la scène arabe et africaine, ainsi que les positions du Souverain au sujet des questions internationales d’actualité.

Selon la représentation diplomatique du Maroc au Guatemala, M. Manuel Conde Orellana a, par ailleurs, exprimé la volonté de son pays de raffermir ses relations économiques et commerciales avec le Royaume.




Ceci afin qu’elles soient à la hauteur de la dynamique positive qui caractérise les rapports politiques entre les deux pays tant sur le plan bilatéral que dans les fora internationaux.

À cette occasion, les membres de la Commission des Affaires étrangères au Congrès du Guatemala ont relevé que la constitution d’un groupe d’amitié parlementaire entre les deux pays est à même de réunir les conditions adéquates pour relancer les programmes de la coopération bilatérale.

De leur côté, les députés marocains ont donné un aperçu sur la question du Sahara marocain et les mutations que connaît le Royaume du Maroc sur les plans politique et institutionnel à la faveur des réformes engagées en vertu de la constitution de 2011.

Ces réformes ont imprimé une nouvelle dynamique dans le processus démocratique dans le Royaume du Maroc, ont-ils souligné.

Le Forum parlementaire sur la sécurité et le renseignement a été marqué par des exposés et analyses livrés par des experts internationaux au sujet de plusieurs questions d’actualité, dont le crime transfrontalier, la corruption financière et administrative, le blanchiment d’argent, la sécurité régionale et les flux financiers illicites.