Faux et usage de faux: démantèlement d’une bande criminelle de 11 personnes

Faux et usage de faux: démantèlement d’une bande criminelle de 11 personnes




Les éléments de la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) ont procédé lundi, sur la base d’informations précises fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), au démantèlement d’une bande criminelle composée de 11 individus, dont un employé d’une université internationale privée à Rabat, pour implication présumée dans une affaire de faux et usage de faux.

Selon les premières données de l’enquête, le principal suspect a usé de sa fonction de gestionnaire du fonds des documents utilisés pour l’édition des diplômes d’une université privée, pour falsifier des diplômes et certificats académiques dans différentes spécialités en contrepartie de sommes d’argent variables, au profit de clients avec qui il communiquait via les réseaux sociaux ou par l’entremise du reste des prévenus, indique mardi un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).




Les investigations menées par les services de sureté ont permis d’identifier le principal suspect et de l’interpeller en flagrant délit de délivrance de faux diplômes à deux de ses acolytes, alors que l’enquête en cours dans cette affaire a permis de confondre les autres prévenus et de les mettre aux arrêts à Rabat et à Casablanca, ajoute la même source.

Les perquisitions effectuées aux domiciles des mis en cause ont permis de saisir des diplômes, des relevés de notes et de faux cachets, outre deux voitures, un ordinateur portable, deux supports de stockage de données numériques, des téléphones portables et une somme d’argent soupçonnée provenir de cette activité criminelle.

Les suspects ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent pour élucider toutes les circonstances entourant cette affaire et situer les actes criminels reprochés aux personnes concernées, conclut le communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale.