Mondial 2022: le président de la FRMF réagit aux accusations de la presse algérienne

Mondial 2022: le président de la Fédération royale marocaine de football réagit aux accusations de la presse algérienne




En réponse à la campagne lancée contre lui par certains médias algériens, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF) a qualifié d’«irréalistes» et sans fondements les informations l’accusant d’«envisager», dans les coulisses et au niveau de la Confédération africaine de football (CAF), d’exclure les Fennecs des qualifications pour la Coupe du monde.

«Tout le monde sait que c’est irréaliste», a indiqué Fouzi Lekjaa dans des déclarations à la presse, en citant la sourate du Coran «Et lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : « Salam »».

Le responsable a également nié l’existence de tout problème entre la Fédération royale marocaine de football et la fédération algérienne de football, en assurant qu’«au contraire», les relations seraient bonnes.




Et ceci, «avec la reconnaissance même de l’entraîneur de l’équipe nationale algérienne et aussi le président de la fédération» de l’Algérie.

«J’ai personnellement auparavant supervisé le séjour de l’équipe nationale algérienne à Marrakech» lors de son match contre le Burkina Faso, a-t-il tenu à rappeler.

Dimanche, à la vielle des deux matches de qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar de leur équipe, les médias algériens ont repris leurs accusations à l’encontre du Maroc, avançant que le royaume «complote» contre l’Algérie et «prévoit» d’exclure l’équipe algérienne.

Le journal Echorouk, proche des cercles décisionnels en Algérie, a même accusé le président de la Fédération royale marocaine de football de «travailler depuis un certain temps pour déstabiliser l’équipe algérienne, même si ses intérêts ne sont pas en conflit avec l’équipe marocaine».




À LIRE AUSSI:

Le Maroc accusé de comploter contre l’équipe nationale algérienne