Dons japonais au profit de 2 associations marocaines

Dons japonais au profit de deux associations marocaines




Deux associations marocaines ont bénéficié d’un don japonais d’un montant global d’environ 1,694 million de dirhams (158.874 euros), dans le cadre du programme « Don aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL) ».

Deux contrats ont été signés, mardi à Rabat, entre l’Ambassade du Japon et les associations bénéficiaires, à savoir l’Association Al Manar, qui a reçu un don de 82.374 euros pour son projet d’approvisionnement en eau potable du douar Tazoulte et l’Association Doudrar, qui a bénéficié d’un don de 76.500 euros pour son projet de désenclavement de deux communes rurales limitrophes.

Dans une allocution de circonstance, l’ambassadeur du Japon au Maroc, M. Hideaki Kuramitsu, a mis en avant l’excellence de la coopération entre le Maroc et le Japon qui dure depuis plus de 50 ans, notant que les champs de coopération japonaise s’étendent de l’infrastructure de base aux besoins basiques de la population rurale.




« L’assistance aux projets locaux, qui est une des formes souples et adaptables aux besoins de développement des communautés rurales et urbaines, a pour objectif de réaliser des projets permettant à des populations locales d’avoir une qualité de vie améliorée », a estimé M. Kuramitsu.

Le diplomate s’est félicité des initiatives de la société civile qui œuvre pour le bien être et le développement durable des communautés locales du Royaume.

« Le gouvernement et le peuple du Japon sont fiers de pouvoir participer à la réalisation de tels projets qui ne manqueront pas d’accompagner le développement des zones rurales », a-t-il conclu.

Le projet porté par l’Association Al Manar pour le développement consiste en l’approvisionnement en eau potable du douar Tazoulte à la commune rurale de Tidili (province de Ouarzazate).




Il permettra l’accès à l’eau potable à plus de 850 habitants, et ceci même en période de sécheresse.

Quant au projet de l’Association Doudrar pour le développement et la coopération, il porte sur la construction d’un radier submersible de désenclavement de 140 m² et d’un mur de protection sur l’Oued Milal entre la commune de Tizgzaouine et d’Azrar, province de Taroudant, afin de briser l’isolement des deux communes limitrophes.

Créé en 1989, le programme d’Assistance aux projets locaux contribuant à la sécurité humaine du Japon œuvre dans plusieurs régions du Royaume du Maroc et compte, à ce jour, 368 projets financés avec un montant global de 175,429 millions de dirhams.