Sahara: José Luis Rodriguez Zapatero salue la nouvelle position de l’Espagne

Sahara : José Luis Rodriguez Zapatero salue la nouvelle position de l’Espagne




L’ancien président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a salué la décision du gouvernement de Pedro Sanchez de soutenir le plan d’autonomie du Sahara proposé par le Royaume du Maroc, assurant qu’il ne s’agit nullement d’un « changement » ou d’un « retournement » historique. « Le plan d’autonomie a été proposé à mon gouvernement en 2007, je l’ai publiquement soutenu en 2008. Il devait se matérialiser par la signature d’un accord dans le cadre des Nations Unies, ce qui n’a jamais eu lieu. Je m’étonne qu’on parle de changement et de retournement », a déclaré Zapatero dans un entretien à Cadena Ser.




Et d’ajouter : « Tout dépend de la bonne relation avec le Maroc. Après 50 ans, cela pourrait être une bonne décision. Un accord doit être recherché et la diplomatie espagnole doit y travailler. Ce n’est pas un changement historique ». L’ancien président du gouvrnement espagnol rappelle que la question du Sahara a toujours été « un enjeu majeur pour le Maroc » et qu’il convient de trouver une solution à ce conflit. « On peut dire qu’après 50 ans sans solution, l’autonomie me semble la chose intelligente à faire. Ce qui ne convient pas, c’est la situation des 50 dernières années, ni économiquement, ni socialement, ni politiquement.




Ces positions n’ont abouti à rien. Essayons autre chose », a soutenu José Luis Rodriguez Zapatero. La position de l’Espagne est une position politique clairement exprimée en 2008 et aujourd’hui, ajoute l’ancien président, qui précise que d’autres pays européens soutiennent également ce plan d’autonomie. « Nous devons nous féliciter, car nous avons retrouvé une relation de pleine confiance avec le Maroc. J’aimerais que les Nations Unies remettent la question de l’autonomie sur la table afin qu’une solution soit trouvée à ce conflit », a conclu l’ancien président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero.