Nouvelle position de Madrid: des personnalités françaises soulignent un “pas historique”

Nouvelle position de Madrid: des personnalités françaises soulignent un “pas historique” pour la souveraineté marocaine sur son Sahara




Des personnalités politiques françaises ont souligné que la nouvelle position de Madrid soutenant le plan d’autonomie comme «la base la plus sérieuse, réaliste et crédible» constitue un “nouveau pas historique pour la souveraineté marocaine du Sahara”.

“Un nouveau pas historique pour la souveraineté marocaine du Sahara”, écrit sur Twitter Jean-Louis Borloo, ancien député-maire de Valenciennes et ancien ministre d’État.

“L’Espagne s’engage et rejoint la position française et allemande, renforcée par la reconnaissance US”, a-t-il ajouté.

“Le Maroc est la rotule du nouveau partenariat Europe-Afrique”, a relevé l’ancien ministre français.

“Le gouvernement de Pedro Sanchez opère un virage surprenant, bienvenu et stratégique en considérant l’initiative d’autonomie de Rabat pour le Sahara comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible”, a relevé de son côté l’ancien premier ministre français Manuel Valls.




“Il était urgent de rétablir une relation constructive avec le Maroc”, a-t-il ajouté.

De son côté, Eric Ciotti, député et conseiller départemental des Alpes Maritimes s’est dit “heureux du début de clarification de l’Espagne envers le Maroc à propos du Sahara”.

Selon lui, la “souveraineté marocaine sur cette partie du Sahara n’est pas discutable”, faisant observer que “le respect des traités et des frontières nationales doit être une priorité”.

“Le 8 mars, Washington réitérait son soutien au Maroc sur la question du Sahara, c’est au tour de l’Espagne par la voix du chef de gouvernement d’apporter son soutien”, a twitté à son tour Khadija Gamraoui, conseillère régionale Île-de-France (Carrières Sous Poissy) et conseillère municipale.

“Je salue cette prise de position qui permet de replacer la Méditerranée comme trait d’union des deux continents”, a-t-elle relevé.