Sahara marocain: la décision espagnole acte le principe de bon voisinage

Sahara marocain: la décision espagnole acte le principe de bon voisinage dans une logique « gagnant-gagnant »




La nouvelle décision espagnole concernant la question du Sahara marocain, exprimée dans le message du président du gouvernement espagnol Pedro Sánchez à SM le Roi Mohammed VI, reflète un “sérieux revirement qui acte le principe de bon voisinage dans un logique win-win”, souligne le politologue Abdelmalek Ihazrir.

“C’est la première fois que le gouvernement espagnol apporte son soutien sans équivoque à un projet qualifié de sérieux et crédible par bon nombre d’États et d’instances internationales”, a-t-il affirmé dans une déclaration à l’agence de presse marocaine MAP, estimant que la démarche de Madrid ouvre la voie au dégel des relations bilatérales.

Le politologue Abdelmalek Ihazrir a relevé qu’il s’agit de la consécration du principe de bon voisinage qui impose entre autres le respect de la souveraineté nationale, sans oublier à cet égard le poids des intérêts mutuels.

“Cette décision permettra de dépasser la brouille diplomatique après l’accueil en Espagne du chef du polisario en avril 2021, ce qui avait suscité une relecture des relations bilatérales”, a fait observer ce chercheur en sciences politiques à l’université Moulay Ismail de Meknès.




Désormais, a-t-il noté, Rabat et Madrid se tournent vers la consolidation de leurs relations dans une logique gagnant-gagnant, surtout que le Royaume du Maroc se positionne comme un partenaire majeur de l’OTAN et de l’Union européenne auprès de laquelle le Royaume du Maroc jouit d’un statut avancé.

Vendredi, le chef de l’exécutif espagnol Pedro Sánchez a adressé un message à SM le Roi Mohammed VI dans lequel il a souligné que l’Espagne “considère l’initiative marocaine d’autonomie comme la base la plus sérieuse, réaliste et crédible pour la résolution du différend” au sujet du Sahara Marocain.

Reconnaissant “l’importance de la question du Sahara pour le Maroc”, le président du gouvernement espagnol a mis l’accent sur “les efforts sérieux et crédibles du Maroc dans le cadre des Nations Unies pour trouver une solution mutuellement acceptable” au différend.

En réaction au message de Pedro Sánchez, le Royaume du Maroc a indiqué qu’il apprécie hautement les positions positives et les engagements constructifs de l’Espagne au sujet de la question du Sahara marocain.